MENU

Les prix de l’immobilier ancien grimpent encore dans la capitale et en Île-de-France selon les chiffres avancés par les notaires de Paris-Île-de-France. En un an, d’août 2017 à août 2018, la hausse est de 3,2%. À Paris, le prix du mètre carré des appartements anciens a atteint 9 420 euros/m² en août 2018, soit une hausse de 5,9% en un an, rapporte BFM Business.

La petite couronne touchée par la hausse

Il n’y a pas que Paris qui est touché par cette tendance haussière. Dans la petite couronne, le prix des logements a même subi une hausse plus importante que dans la capitale (+ 6,6%). La grande couronne est moins touchée (+ 2%).
À Neuilly-sur-Seine, le prix du mètre carré dans l’ancien dépasse celui de Paris intra-muros et atteint 10 344 euros. D’autres villes ont connu des augmentations spectaculaires : Levallois-Perret à 8 544 euros le m² (+12,3% sur un an) ou encore Issy-les-Moulineaux à 7 308 euros (+10,8%).

950 000 ventes en un an sur tout le territoire

La tendance devrait se confirmer dans les mois à venir. En décembre 2018, la barre des 9 600 euros/m² pourrait être atteinte à Paris, si les prix des avant-contrats se réalisent. La hausse annuelle dépasserait ainsi les 6% et rapprocherait encore un peu plus la capitale de la barre symbolique des 10 000 euros/m².

Sur un an, les Notaires de France ont comptabilisé près de 950 000 ventes sur l’ensemble du territoire, rapporte BFM. Un chiffre proche du record de l’année 2017 qui montre que l’immobilier se porte bien. Les prix des logements anciens ont augmenté de 2,8%, tirés vers le haut par le marché parisien et celui des grandes métropoles.

Dans les grandes villes (Rennes, Bordeaux, Nantes et Lyon), les prix devraient d’ailleurs continuer d’augmenter selon les professionnels du secteur avec des hausses comprises entre 5 et 10% pour les appartements.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne