Pourquoi les taux d’intérêt baissent-ils ?

Les intérêts correspondent à la rémunération de l’organisme de crédit lorsqu’il vous accorde un prêt. Jusqu’en 2014, les banques étaient rémunérées au travers d’un taux d’intérêt basé sur l’Euribor, lui-même déterminé par la BCE.

L’Euribor est le taux auquel les banques se prêtent de l’argent entre elles à court terme et auquel sont rémunérés les dépôts dans les caisses de la Banque européenne. Ce taux étant devenu négatif, cela signifie que lorsqu’une banque prête de l’argent à une autre banque ou qu’elle laisse ses réserves à la Banque Centrale Européenne, cela lui coûte de l’argent plutôt que de lui en rapporter. Ainsi, les banques ont tout intérêt à prêter davantage aux entreprises et aux particuliers, même à des taux faibles, plutôt que d’alimenter un système qui leur coûte de l’argent.

Quels avantages présente cette chute des taux ?

La baisse des taux d’intérêt présente différents avantages pour les instances européennes :

  • La consommation, et donc l’activité des entreprises sont relancées, ce qui peut les inciter à embaucher.
  • Les épargnants sont poussés à investir dans des placements plus risqués, mais qui profitent à l’économie globale.
  • En baissant la valeur de l’Euro, les produits fabriqués en Europe sont moins chers à l’exportation alors que ceux importés deviennent en principe moins compétitifs.

Elle présente aussi de réels points positifs pour les emprunteurs. En effet, les banques doivent à tout prix trouver des clients auprès desquels elles placent leur argent au travers des prêts consentis. La concurrence étant donc rude entre les établissements bancaires, l’emprunteur en bénéficie pour peu que son profil soit sans trop de risques.

Les taux peuvent-ils encore baisser ?

Cette question est celle que se posent de nombreux emprunteurs potentiels désireux d’obtenir le taux le plus bas, mais également les investisseurs.

Une nouvelle baisse notable des taux consentis aux emprunteurs est peu probable, les banques se trouvant en limite de leur seuil de rentabilité. Elles doivent d’ores et déjà revoir leurs modèles en fermant les agences les moins rentables et en facturant certains services précédemment gratuits.

Une hausse de taux peut-elle survenir à court terme ?

Une forte hausse des taux ne peut intervenir que suite à certains évènements tels qu’une forte hausse de la croissance, un krach financier ou un recours massif aux déficits budgétaires.

Une forte remontée des taux n’est pas plus crédible du fait que les banques se retrouveraient alors prises en tenaille entre des prêts consentis à des taux bas et un argent alors acheté bien plus cher. Pour les investisseurs, une rapide montée des taux aurait de forts risques à les détourner des placements actuels en incitant à transférer leurs actifs vers des produits plus rémunérateurs.

Toutefois, on constate dernièrement une légère hausse des taux qui tend à faire penser que les banques parviennent petit à petit à s’y retrouver. Comme toujours, en fin d’années certaines banques, qui ont atteint leurs objectifs, ne sont pas très enclines à concéder des prêts à des taux inférieurs à leur barème. En revanche, celles qui ne les ont pas atteints peuvent être un peu plus flexibles.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les prêts immobiliers