MENU

C’est le meilleur moment pour emprunter depuis deux ans. Quelle que soit la durée, le taux moyen pour souscrire un prêt immobilier s’élevait à 1,44% en juin 2018, du jamais vu depuis 2016, selon le dernier Observatoire Crédit Logement/CSA. Un taux « quatre fois moins élevé (5,62%) qu’au début de l’année 2001 ». Depuis la fin de l’été 2017, les taux diminuent, de l’ordre de 1 point de base chaque mois.

Les ménages les plus modestes en profitent

« Les taux d’intérêt réels n’ont jamais été aussi bas depuis le 1er choc pétrolier », résume l’observatoire. Une bonne nouvelle pour ceux qui ont une capacité d’emprunt plus faible que les autres. « Ce sont les groupes ayant le plus besoin du recours au crédit, les moins dotés en apport personnel, qui ont bénéficié des baisses de taux les plus fortes: -0,25 points de base pour les prêts les plus longs », explique l’Observatoire.

Tous les ménages profitent cependant des taux avantageux. Ainsi, « une célibataire, âgée de 35 ans, gagnant plus de 6 600 euros par mois, a obtenu un prêt de 272 000 euros à 0,5% sur 15 ans pour l’acquisition d’une résidence principale à Reims », détaille Le Figaro. Il faut dire qu’avec ces conditions favorables, la concurrence est rude entre les établissements bancaires.

La durée d’emprunt s’allonge

« Face à une demande qui s’est affaiblie au cours de l’été 2017 (hausse des prix de l’immobilier) et afin de limiter l’impact de la dégradation des soutiens publics à la primo-accession à la propriété, la plupart des établissements de crédit ont amélioré les conditions des prêts qu’ils proposent aux ménages modestes », analyse ainsi l’Observatoire.

En quatre ans et demi, la durée d’emprunt est aussi passée de 204 mois à 221 mois en moyenne. Autre signe du dynamisme des crédits, près de la moitié (48,5%) des moins de 35 ans a bénéficié d’un prêt de 25 ans et plus, contre 33,7% il y a un an.

Malgré ces conditions avantageuses, du fait de la hausse des prix de l’immobilier, le pouvoir d’achat des ménages continue de se dégrader, précise Le Figaro. Résultat, la demande de crédit se tasse malgré des taux historiquement bas.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne