MENU

Le gouvernement veut encourager les professionnels de l’immobilier à s’adapter aux nouvelles réalités du secteur. Mickaël Nogal, le député LREM de Haute-Garonne, a ainsi été chargé par le Premier ministre de mener « une mission temporaire ayant pour objet les évolutions du modèle des agences immobilières », indique un décret du Journal Officiel repéré par Le Figaro. Avec un objectif : « faciliter la mise en location de logements et simplifier les relations entre propriétaires et locataires », précise le JO.

Le parc locatif a augmenté de 27% en trente ans

Pour les besoins de son rapport, le député va auditionner « l’ensemble des parties prenantes concernées et souhaite trouver avec eux des réponses qui bénéficieront aux citoyens comme aux acteurs du secteur », a confié l’élu au quotidien.

Le secteur a en effet beaucoup évolué depuis quelques années. « Le parc locatif privé compte 6,5 millions de logements et a augmenté de près de 27% en trente ans », assure le député. Aujourd’hui, les pratiques ont aussi évolué puisque « près de deux locations sur trois s’effectuent en propre et un tiers par l’intermédiaire d’une agence immobilière ».

Une mission complémentaire de la loi Elan

Les professionnels ne sont pas opposés à cette mission parlementaire. « Si la mission consiste à étudier notre secteur et comprendre les mécanismes, c’est plutôt intéressant », explique Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim, premier syndicat des professionnels de l’immobilier.

Cette mission intervient alors que la loi sur le logement vient d’être promulguée et pose déjà de nouvelles règles dans le cadre de la location : le bail mobilité, plus souple et plus court, le retour de l’encadrement des loyers ou encore le permis de louer. Mais les intermédiaires de l’immobilier regrettent globalement que leurs services aient été oubliés par le gouvernement, note Le Figaro.

Mickaël Nogal explique que les mesures qui pourraient émerger de son rapport seront complémentaires de celles apportées par la loi Elan. Il « importe de mieux mobiliser l’offre locative du parc privé existant pour trouver des solutions de logements dans un calendrier plus rapide », conclut l’élu. Le rapport est attendu au printemps 2019.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne