MENU

Comme à Bordeaux (+13,2%) et Brest (+9,8%), les prix de l’immobilier s’affolent à Lyon (Rhône). La capitale des Gaules enregistre une hausse moyenne de +8,3% de l’immobilier ancien d’après le baromètre publié ce mardi par LPI-SeLoger. La plus forte hausse au mètre carré touche le 1er arrondissement (Croix-Paquet, Saint-Vincent).

4 309 euros du mètre carré en moyenne

Le 1er arrondissement enregistre une hausse de +20,2% dans l’ancien en 2017. Le mètre carré se négocie en moyenne à 5 068 euros « du côté du quai Saint-Vincent, de la rue de la République ou encore de la montée de la Grande-Côte ». La deuxième hausse la plus importante (+13,2%) touche le 2e arrondissement. Les prix y atteignent en moyenne 5 704 euros du mètre carré. Dans le 7e arrondissement, la hausse (+12,5%) porte les prix à 3 970 euros du mètre carré.

Notez que le 6e arrondissement de Lyon reste le deuxième plus cher de la ville (5 669 euros du mètre carré), même si la hausse s’y cantonne à +10,9%. Dans le 3e arrondissement, la hausse (+8,5%) porte les prix à 4 436 euros du mètre carré. En termes de prix au mètre carré, tous ces emplacements sont plus chers que la moyenne de la ville. A Lyon, le prix au mètre carré dans l’ancien se négocie en moyenne à 4 309 euros.

Le 9e arrondissement reste le moins cher

Dans le 5e arrondissement, les prix ont peu évolué en un an (+1,9%). Seul le 4e arrondissement accuse une baisse de prix (-2,9%) « de la rue Pernon à la rue Tabareau, en passant par la place Saint-Jacques et l’avenue de Birmingham ». Pour acheter leur logement à moindre coût, les acquéreurs devront concentrer leurs recherches sur le 9e arrondissement. « De Vaise à Gorge-de-Loup, en passant par la Duchère » comptez environ 3 185 euros du mètre carré.

Décrocher un appartement dans le 8e arrondissement demandera un plus gros effort financier. Le mètre carré s’y négocie 3 393 euros (+4,3%). Dans le 5e arrondissement, comptez 3 906 euros du mètre carré (+1,9%). D’après le baromètre, la vigueur du marché immobilier lyonnais offre une faible marge de négociation. L’acheteur peut espérer 2,9% de rabais, contre une moyenne nationale française à 3,4%.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comparer les prêts immobiliers