MENU

Les professionnels de l’immobilier gardent un bon moral. Les trois quarts d’entre eux (77%) se déclarent optimistes pour les 12 prochains mois, révèle le onzième baromètre Crédit Foncier/CSA publié ce mercredi 2 mai. Les plus optimistes travaillent en Île-de-France (89%). Les professionnels se montrent légèrement plus frileux (75%) en province.

Un moral en berne par rapport à septembre

Niveau bas des taux d’intérêt (94%), dynamisme du marché (79%) et contexte économique (74%)… L’optimisme des professionnels trahit une conjoncture favorable. Le dynamisme du marché les rassure. 42% d’entre eux estiment qu’il s’est stabilisé, quand 32% affirment qu’il s’est amélioré. Dans le neuf, 45% des professionnels estiment que le niveau des transactions devrait se maintenir et 32% qu’il devrait progresser.

Du côté des prix, plus de la moitié des professionnels du secteur (56%) pensent qu’ils vont rester stables. Dans l’ancien, les professionnels ont encore un meilleur moral. Plus de la moitié d’entre eux (53%) estime que les prix vont se stabiliser. Ils sont presque autant (52%) à anticiper une stabilité des prix. Malgré ces bons résultats, les professionnels de l’immobilier se montrent moins enthousiastes qu’en septembre dernier (82%).

Les professionnels acceptent la loi ELAN

Pour les professionnels de l’immobilier, la suppression de l’APL accession résonne comme une mesure catastrophique. Cette aide « représente jusqu’à 25% de la mensualité des 40 à 45 000 ménages qui en bénéficient chaque année » explique Nicolas Pécourt au Crédit Foncier dans Le Figaro. Les trois quarts des professionnels du secteur (74%) réclament son rétablissement. APL accession, Pinel ou encore PTZ… Le secteur s’inquiète du recul des aides de l’Etat.

Cette nouvelle politique doit inciter les Français à rediriger l’épargne vers d’autres pans de l’économie. Les professionnels approuvent en revanche les mesures du projet de loi ELAN. Ils apprécient la simplification des normes et procédures d’urbanisme (70%), la revitalisation des centres-villes (41%), la lutte contre les recours abusifs (39%), la rénovation énergétique et la transformation des bureaux en logements (27%).

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne