MENU
Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

L’immobilier devrait continuer à grimper en France. Le groupe Edmond de Rothschild prévoit en effet une hausse de 3% du prix de l’immobilier résidentiel en 2018, un rythme comparable à 2017. La création de l’Impôt sur la fortune immobilière (IFI) et la nouvelle hausse des taux ne devraient pas perturber le marché.

Le marché immobilier ne devrait pas ralentir

Les prix devraient être « soutenus par une stabilisation de la solvabilité des ménages et une prime de risque d’un investissement immobilier historiquement élevée » assure Mathilde Lemoine, chef économiste du groupe. Le spectre du ralentissement du marché semble s’éloigner, a rapporté Les Echos ce vendredi. Le Président de la Banque Centrale Européenne (BCE) a réaffirmé que les taux d’intérêts resteraient « le plus longtemps possible à leurs niveaux actuels ».

La prime de risque de l’immobilier résidentiel reste élevée en 2018. Côté prêts immobiliers« la faiblesse des taux a permis un allongement de la durée des prêts, sans risque supplémentaire pour le prêteur » souligne Mathilde Lemoine. « Les facilités de refinancement des banques et l’assainissement de leurs bilans exigé par la BCE sont de nature à permettre un nouvel assouplissement des conditions d’octroi de crédit » précise-t-elle.

Un revenu disponible en hausse

D’après l’économiste du groupe Rothschild, les taux d’emprunt immobiliers ont moins diminué que les taux d’emprunt souverains. Autre élément favorable à la croissance du marché immobilier, les salaires progresseront plus rapidement que l’inflation. Le revenu disponible réel devrait augmenter de 1,6%, après une hausse de 1,4% en 2017.

Le dispositif d’investissement résidentiel « Pinel » reconduit pour 4 ans et les prêts à taux zéro (PTZ) devraient aussi favoriser le dynamisme du marché immobilier. L’IFI pèsera moins sur les ménages aisés que ne le faisait l’ISF. D’après SeLoger, le marché immobilier résidentiel français a enregistré un pic historique avec 934 000 ventes en 2017. Cela représente 185 000 ventes de plus que la moyenne entre 1997 et 2017.

Faire une demande en ligne
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne