MENU
Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

Le prix du mètre carré a atteint 9 006 euros en moyenne à Paris. Un nouveau record selon MeilleursAgents.com, qui publie son baromètre d’avril du marché immobilier résidentiel dans la capitale. Dans certains arrondissements, le prix du mètre carré dépasse largement cette moyenne. Les prix sont « supérieurs à 10 000 € dans 8 arrondissements sur 20 ». Il faut prévoir beaucoup plus pour les biens d’exception.

Une forte augmentation des petites surfaces

L’indicateur de tension immobilière (ITI), qui indique le rapport entre l’offre de logements et la demande, est actuellement de 1,4. Cela signifie qu’il y a 1,4 acheteur en recherche active pour un bien en vente, précise Les Echos. Une donnée de marché en général favorable à l’inflation des prix.

Les prix n’ont cessé de grimper chaque mois : « +0,6 % en mars, +1,2 % depuis le 1er février, +2,1 % depuis le début de l’année, soit +5 % sur les 12 derniers mois », indique le baromètre. Les petites surfaces (studios et deux-pièces) ont vu leur prix augmenter plus fortement que la moyenne : +2,5 % depuis le début de l’année (+0,6 % en mars).

Baisse des prix dans la petite couronne

On observe différents types d’acheteurs. « 72 % des acquéreurs sont des habitants de la ville, 18 % des investisseurs bailleurs », souligne Sébastien de Lafond, président de MeilleursAgents.com. « Enfin, 10 % achètent pour disposer d’une résidence secondaire. Cette clientèle regroupe des Français provinciaux, des Américains, des Britanniques, des Italiens, mais aussi des acheteurs moyen-orientaux, russes et chinois ». Cet intérêt des étrangers contribue à la hausse des prix.

À l’inverse, les prix de la petite couronne ont en moyenne diminué de 0,4 % en mars. « Tout le nord-est de Paris, en voie de gentrification, présente à l’inverse un potentiel de plus-value intéressant et des rendements nettement plus attrayants », poursuit Sébastien de Lafond. Certaines villes de banlieue – Saint-Denis, Le Bourget, Aubervilliers ou Saint-Ouen – pourraient profiter « des aménagements du Grand Paris et de la dynamique des JO ».

Faire une demande en ligne
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne