MENU

Le nombre de crédits immobilier a baissé de 5,2% entre mars 2017 et février 2018. Ce ralentissement participe au retour des emprunts de longue durée, d’après l’observatoire Crédit Logement / CSA publié ce mardi. Les banques n’hésitent plus à prêter de l’argent sur 30 voire 35 ans, rapporte BFMTV.

Primo-accédants et ménages modestes

C’est le cas du Crédit Foncier Communal d’Alsace et de Lorraine (CFCAL). La banque régionale strasbourgeoise, filiale du groupe Crédit Mutuel Arkea, a lancé ces derniers mois un crédit d’acquisition d’une durée exceptionnelle. Les clients empruntent sur 35 ans à 2,55% de taux d’intérêt hors assurances, rapporte Le Parisien. Ces crédits représentent 15% du portefeuille de contrats du CFCAL. Près d’un contrat sur deux (45%) concerne un prêt sur plus de 25 ans.

Les primo-accédants et les ménages modestes sont en première ligne. « Notre produit s’adresse d’abord aux emprunteurs jeunes évidemment, qui rêvent de devenir propriétaires de leur logement. Mais aussi à tous ceux qui disposent de biens et veulent investir de nouveau ainsi qu’aux actifs, propriétaires de leur logement principal et disposant de trop faibles revenus pour pouvoir emprunter à plus courte échéance », précise Emmanuelle François, directrice générale du CFCAL.

1,78% de taux pour un prêt sur 30 ans

Cette tendance profite aux emprunteurs pénalisés par la hausse des prix immobiliers, ou par la baisse des aides comme le Prêt à taux zéro ou les APL Accession. « Alors qu’il y a encore quatre ans, seuls 15 % des prêts immobiliers s’échelonnaient sur plus de 25 ans, on en recense en février plus de 30%. On revient sur des durées moyennes de contrats à plus de 25 ans d’avant la grande dépression de 2008 », explique Michel Mouillart, économiste spécialiste de l’immobilier.

Allonger la durée des prêts permet de gagner plusieurs dizaines de milliers d’euros de pouvoir d’achat. Revers de la médaille, le coût global du crédit augmente. En revanche, les taux restent faibles. Pour un prêt sur 30 ans, un emprunteur peut tabler sur un taux moyen de 1,78%. Banques et courtiers espèrent ainsi encourager les primo-accédants à réaliser leurs projets. Ce type dossier a reculé de -20% chez VousFinancer sur les 2 derniers mois de 2017.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne