MENU

Les taux de crédit immobilier restent favorables aux acheteurs. C’est l’occasion de renégocier son crédit immobilier, rapporte Le Figaro. La part des renégociations dans les dossiers de prêt a dépassé les 20% au mois de février de février dernier, d’après les chiffres de la Banque de France.

10 000 euros d’économie en moyenne

Ce chiffre reste bien inférieur aux 60% de renégociation en vigueur début 2017. « Après une période de relative accalmie, nous avons constaté une hausse de 36% des dossiers déposés sur notre site en mars par rapport à février. Parmi eux, 15% sont des renégociations », explique Maël Bernier de Meilleurtaux. Renégocier son prêt permet de réaliser de très belles économies. Dans les deux tiers des cas, l’emprunteur épargne 10 000 euros en moyenne.

L’économie sera d’autant plus importante si le crédit a été signé en 2015, au premier trimestre 2016. Pour bien renégocier son crédit, l’emprunteur doit réunir trois conditions. Tout d’abord, il doit encore se trouver dans la première moitié du remboursement de son prêt. Ensuite, le capital restant à rembourser doit atteindre au moins 70 000 euros. Pour finir, il faut un écart entre de 0,7 à 1 point entre le taux actuel du crédit en cours et celui du nouveau crédit.

Des critères de renégociation

Prenons l’exemple d’un crédit de 250 000 euros signé à 2,65% (hors assurance) sur 25 ans en avril 2015. Le taux peut être renégocié à 1,5% (hors assurance) sur 20 ans. La mensualité diminuera d’un peu plus de 100 euros (de 1 140 à 1 037 euros hors assurance), pour une durée abaissée de deux ans. L’emprunteur devrait économiser plus de 28 000 euros sur le coût total de son crédit, d’après la simulation de Meilleurstaux.com.

Ce système n’est rentable pour l’acheteur que s’il souhaite conserver son bien encore quelques années. Le client doit tenir compte des frais de remboursement anticipé que sa banque lui facturera dans l’opération. Par ailleurs, rien n’oblige un établissement bancaire à renégocier un prêt. Toutefois, dans un contexte de concurrence féroce entre les banques, cette opération à la faveur du client peut permettre de le fidéliser durablement.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne