MENU

La hausse des prix de l’immobilier se stabilise à Paris (Ile-de-France). Au dernier trimestre 2017, la capitale n’a connu que +0,5% d’augmentation contre +7,5% en moyenne sur l’année. Le mètre carré atteindra bientôt le seuil symbolique des 10 000 euros. C’est déjà le cas dans 7 arrondissements, d’après le baromètre publié le 7 février dernier par Se Loger.

L’immobilier reste plus cher rive gauche

Ces trois derniers mois, le mètre carré à Paris coûtait en moyenne 9 759 euros. « Les prix (immobiliers) dépassent les 9 000 €/m² dans 13 arrondissements parisiens » constate Michel Mouillart, professeur d’économie à l’université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre. Les prix dépassent déjà les 10 000 euros dans les IIIe, IVe, Ve, VIe, VIIe, VIIIe et XVIe arrondissements. Les quartiers les plus chers se trouvent rive gauche.

Dans le très chic VIe arrondissement, les prix atteignent en moyenne 13 626 euros du mètre carré. Comptez 12 645 euros en moyenne dans le VIIe arrondissement, contre 10 646 euros dans le Ve arrondissement. L’inflation dépasse les 10 % dans trois arrondissements. C’est le cas du premier (+10,6% aux Halles et à Palais-Royal), du VIe (+14,3% à Saint Germain des Prés, quartier de l’Odéon) et du XVIIIe (+17,7% à la Goutte-d’Or et le quartier de la Chapelle).

Ces arrondissements à 7 000 euros

Détail important, deux de ces arrondissements à forte inflation (le premier et le XVIIIe) gardent des prix moyens au mètre carré inférieurs à 10 000 euros. La capitale compte encore des arrondissements abordables, comme les XIXe (7 040 euros du mètre carré) et XXe (7 309 euros du mètre carré). Dans ces quartiers, les prix augmentent toutefois plus vite que dans le reste de la Ville Lumière, souligne Le Parisien.

Le quotidien s’appuie sur le baromètre de l’immobilier établi par la chambre des notaires de Paris Ile-de-France au dernier trimestre 2017. En l’espace d’un an, les prix dans le Nord-Est parisien ont bondi « d’environ +10% » contre +8,6% pour l’ensemble de la ville. La chambre des notaires relève un écart de 1,7 entre l’arrondissement le plus coûteux et celui le moins cher de Paris. Ces prix soulignent bien la disparité du marché immobilier d’un quartier à l’autre.

 

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne