MENU

En dépit d’une fiscalité peu favorable, les Français rêvent d’une résidence secondaire. L’hexagone en compte plus de 3 millions, c’est un record au niveau européen rappelle Se Loger. D’après un sondage Ifop pour le réseau immobilier La Forêt, les Français plébiscitent le bord de mer (44%) par rapport à la campagne (22%) ou la montagne (13%).

315 000 euros en moyenne

La proximité du littoral ne fait pas tout. Les Français cherchent une résidence secondaire accessible par la route ou les transports. Le trajet pour s’y rendre depuis sa résidence principale ne doit pas durer plus de 2 heures. Pour terminer, la résidence secondaire idéale reste proche des commerces. Les Français ne rêvent pas de passer la frontière, puisque seuls 7% des sondés envisagent une résidence secondaire à l’étranger.

Une résidence secondaire coûte en moyenne 237 000 euros à l’achat. Ce chiffre couvre bien sûr de grandes disparités d’une région à l’autre. C’est en Ile-de-France que cette opération coûte le plus cher. Comptez 315 400 euros en moyenne, d’après le baromètre LPI-SeLoger. Viennent ensuite des régions prisées pour leur littoral, à savoir l’Aquitaine (306 500 euros), la région PACA (302 900 euros) et le Poitou-Charentes (269 900 euros).

Moins chères vers le nord

Sans doute en raison du climat, les résidences secondaires en bord de mer coûtent moins chères plus au nord. La région Bretagne (231 800 euros), les Pays-de-la-Loire (220 200 euros) et le Nord-Pas-de-Calais (208 200 euros) arrivent devant la Basse-Normandie (203 500 euros). Les acheteurs à la recherche d’un bien près du littoral à moins de 200 000 euros devront se tourner vers la Haute-Normandie (189 200 euros). Pour concrétiser ce projet, le principal frein reste la fiscalité.

Les Français citent d’abord la taxe d’habitation et la taxe foncière (38%), puis les coûts d’entretien dissuasifs (34%). L’instauration du récent Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) arrive loin derrière (12%). Dans ce contexte, 16% des sondés se tournent vers la location saisonnière pour leurs vacances. D’autres « envisagent maintenant de louer ponctuellement leurs logements pour couvrir une partie des frais d’entretien », précise Yann Jéhanno, président du réseau Laforêt.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne