MENU

L’optimisme reste de mise sur le marché immobilier. Trois Français sur quatre (76%) jugent que les taux de crédit restent attractifs en ce mois de rentrée scolaire. Plus de la moitié d’entre eux (56%) estime même qu’il est facile d’obtenir un prêt immobilier, rapporte une récente étude Ifop pour la FNAIM.

Séduire de nouveaux clients

Les Français n’avaient plus ressenti une telle facilité d’accès au marché depuis 2012. « Les taux pratiqués en août 2018 restent très proches des records historiquement bas obtenus à la rentrée 2016 », analyse Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi. Les taux d’emprunt moyen s’affichaient à 0,75 % sur 10 ans début septembre, rappelle Se Loger. Comptez 0,95 % pour un prêt 15 ans. Le taux moyen monte à 1,30 % sur 20 ans et sur 25 ans.

Ces taux très attractifs permettent aux banques de maintenir le marché du crédit, malgré l’envolée des prix de l’immobilier. « La pierre est un actif tangible, une garantie qui rassure les banques qui sont aujourd’hui prêtes à répondre à l’envie qui transparaît. De plus, elles sont à la recherche d’une nouvelle clientèle qu’elles peuvent capter par des conditions de crédits concurrentielles », explique Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi.

Pouvoir d’achat immobilier

Les banques cherchent à compenser la chute du pouvoir d’achat immobilier. « Sur les villes les plus recherchées : Bordeaux ou Lyon, les emprunteurs perdent respectivement 10,71 m² et 6,22 m² en août 2018 par rapport à août 2017, c’est une pièce, voire une chambre, en moins ! », souligne Jean-Marc Torrollion, Président de la FNAIM. Le recul des aides de l’Etat pour accéder à la propriété n’a fait que renforcer la baisse du pouvoir d’achat.

Depuis un an, obtenir un prêt à taux zéro (PTZ) est devenu plus difficile. Le gouvernement a aussi supprimé les APL Accession. Ces réformes ont « marqué l’esprit des Français », pointe Philippe Taboret. Cette tendance n’a pas encore entamé la sérénité des futurs acheteurs. La confiance des Français dans l’accessibilité du crédit reste « un signe extrêmement positif » pour le marché immobilier, conclut Jean-Marc Torrollion.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne