Demande de prêt
Vous cherchez à obtenir un financement pour réaliser l'achat immobilier de vos rêves ? Voici tous les conseils pour l'obtenir au meilleur taux.
Faire une simulation détaillée
0.19%
sur 7 ans
0.38%
sur 10 ans
0.56%
sur 15 ans
0.75%
sur 20 ans
0.98%
sur 25 ans
Consulter le baromètre des taux
Évaluez la faisabilité de votre projet en 2 min chrono
En quelques clics, on vous dit si vous pouvez financer la maison ou l'appart de vos rêves.
Les offres de plus de 120 banques passées au crible
Nous sélectionnons avec vous l'offre la plus adaptée à vos besoins. Les choses se concrétisent !
Pour vous faciliter la vie, on s'occupe de la paperasse
Nous restons à vos côtés de la constitution de votre dossier à la signature de votre prêt.
Nos partenaires prêt immobilier
Courtiers prêt immobilier

Comment faire une demande de prêt ?

Sommaire


Le déroulement de votre demande de prêt

Vous avez effectué des premières recherches de biens immobiliers ? Vous avez eu un coup de cœur et éventuellement signé un compromis ou une promesse de vente ? Il vous faut désormais passer à l’étape cruciale de la demande de prêt. Pour que celle-ci soit acceptée, tout en bénéficiant des meilleures conditions d’emprunt possible, voici ce qu’il faut savoir.

À noter dans ce sens que légalement, une banque peut tout à fait vous refuser le prêt immobilier alors même que vous auriez déjà signé un compromis de vente. C’est ce genre de situation que nous souhaitons vous faire éviter.

Estimer son prêt immobilier correspond à estimer combien on peut emprunter. Originellement définie par les banques prêteuses, il est désormais possible d’identifier cette somme totale soi-même, nous évoquerons ci-après les avantages de cette méthode.

Cette estimation de prêt immobilier doit idéalement être effectuée en amont de votre recherche de bien pour vous fixer une limite à ne pas dépasser, qui serait, de toute manière, inatteignable. En ayant défini cette limite, vous pourrez ainsi concentrer toute votre attention sur des logements accessibles.

Comment estimer son prêt ?

Originellement, la méthode pour se faire estimer un prêt immobilier consiste à se tourner vers les banques pour effectuer sa demande. En fonction de votre profil d’emprunteur, celles-ci acceptent ou non de vous prêter de l’argent et vous communiquent des conditions d’emprunt qu’il faut alors comparer pour choisir celles qui conviennent le mieux à votre budget.

Aujourd’hui, de nombreux outils accessibles en ligne, permettent de calculer votre capacité d’emprunt. Nous vous en parlions plus haut, cette méthode peut présenter de nombreux avantages lorsqu’il s’agira d’entamer des négociations avec la banque prêteuse.

Une fois cette information primordiale en tête, il vous faut contacter la ou les banques pour signer votre crédit immobilier. Pas la plus mince affaire, mais qui peut très bien se dérouler, voire se révéler fructueuse en suivant nos conseils concernant les conditions pour obtenir un prêt immobilier.

Nos conseils pour obtenir un prêt immobilier

1 – Mettre en avant sa situation professionnelle

C’est l’un des principaux critères surveillés par les banques pour accorder un prêt. S’il existe des solutions pour emprunter avec un CDD voire un tout autre contrat précaire, mentionner un contrat en CDI dans sa demande de prêt est toujours perçu comme plus sécuritaire. Si vous décidez d’emprunter à deux, n’hésitez pas à faire valoir le CDI d’un co-emprunteur avant le CDD de son conjoint par exemple.

Il est à noter à ce sujet que le niveau des revenus n’est pas ciblé. Seule la pérennité du contrat de travail va prévaloir. C’est pourquoi il est plus difficile, pour certains chefs d’entreprise ou auto-entrepreneurs qui gagnent aisément leur vie, de par leur statut professionnel, d’obtenir un prêt immobilier. Il est tout à fait probable que cet emprunt soit plus accessible à un salarié aux revenus modestes, mais assurant sa sécurité grâce à un CDI.

2 – Surveiller son taux d’endettement

Le taux d’endettement, c’est la part de vos ressources qui est consacrée au remboursement de votre crédit immobilier. Estimé en pourcentage, celui-ci ne doit communément pas dépasser 33% pour vous éviter toute situation de surendettement. Si ce seuil est dépassé, la banque sera plus frileuse à vous prêter la somme nécessaire à la réalisation de votre projet.

Il convient donc de le calculer avec précision en amont de votre demande de prêt. Ça tombe bien, chez lesfurets, nous mettons à votre disposition une calculette à ce sujet qui vous permettra de l’estimer rapidement avec seulement quelques informations à renseigner.

La question « quel est le coût mensuel de votre loyer ou de votre crédit immobilier ? » retiendra particulièrement notre attention puisqu’il vous suffira de la faire varier pour obtenir un résultat sous le taux communément admis.

 

BON À SAVOIR : en cette période de crise sanitaire, le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) a relevé le niveau communément admis de taux d’endettement de 33% à 35%. De plus, les dérogations accordées au titre de son dépassement passent de 15% à 20% de l’ensemble des crédits octroyés.

3 – Constituer un bel apport personnel

L’apport personnel, c’est une somme que vous possédez déjà et que vous êtes prêt à injecter dans votre demande de prêt. La plupart du temps, les banques estiment qu’un apport personnel de 10% le montant d’emprunt demandé est essentiel. Pour une demande de 340.000 euros, vous devriez donc être en mesure de présenter un apport de 34.000 euros.

Mais pourquoi ? L’apport personnel possède 3 effets positifs :

  1. Il a tendance à rassurer l’établissement prêteur.
  2. Il traduit la bonne santé des finances du candidat à l’emprunt.
  3. Il permet d’obtenir des conditions d’emprunt plus avantageuses s’il est bien constitué.

4 – Maîtriser ses frais annexes

On n’y pense pas forcément en premier chef, mais les frais annexes engendrés par votre demande de prêt immobilier doivent faire l’objet de votre attention, d’autant plus qu’ils sont à régler dès la signature de l’offre de crédit. Mais quels sont-ils ?

Il existe les frais de garanties obligatoires (caution ou hypothèque), qui protègent la banque prêteuse en cas d’impayé de votre part, les frais de dossier représentant généralement jusqu’à 1% du capital emprunté, mais négociables et les frais de notaire.

À noter que dans la majorité des cas, c’est votre apport personnel qui permettra le règlement de ces frais. Constituez-en un solide !

Une fois toutes ces prérogatives prises en compte, il ne reste plus qu’à effectuer votre demande à la banque. Mais à qui s’adresser ? C’est là que le rôle de nos partenaires courtiers en crédit immobilier intervient.

Le rôle de nos partenaires courtiers : vous trouver le meilleur taux

Faire appel à un courtier immobilier pour son projet, c'est choisir de s’entourer d’un professionnel du secteur qui pourra, moyennant rémunération, vous permettre d’obtenir les conditions d’emprunt les plus compétitives et les plus adaptées à votre profil d’emprunteur, identifié grâce à une simulation de prêt immobilier.

Comment ? En effectuant pour vous ce travail de comparaison des offres bancaires concernant votre demande de prêt au meilleur taux, et en sélectionnant parmi son panel de collaborateurs, la pépite qui saura vous faire chavirer à coup sûr.

En résumé, le rôle de nos partenaires courtiers est de vous faire gagner du temps en effectuant le travail de prospection à votre place, tout en dénichant l’offre la plus intéressante financièrement !

Demande prêt immobilier : les papiers à fournir pour votre estimation

Lorsque vous contactez la banque pour effectuer votre demande de prêt immobilier, celle-ci va vous demander les principales pièces justificatives de votre dossier suivantes :

  • Vos 2 derniers avis d’imposition : ces documents permettent à la banque prêteuse de prendre en compte tous les revenus du foyer ainsi que les personnes à charge. Il est impossible d’obtenir un crédit immobilier sans les présenter.
  • Vos 3 derniers bulletins de salaire : nous l’avons vu, si le niveau des revenus n’est pas forcément primordial pour faire accepter votre dossier d’emprunteur, il est cependant sujet à faire varier les conditions d’emprunt dont vous pourrez bénéficier. Plus le salaire est élevé, plus la capacité d’endettement augmente, plus la durée d’emprunt peut être réduite par des mensualités plus élevées, plus le coût total du crédit va baisser…
  • Vos 3 derniers relevés de compte en banque : ici, il est important de ne pas avoir été à découvert sur les documents que vous présentez. Il s’agirait d’un signe que la banque pourrait interpréter comme une mauvaise gestion de vos finances. Gardez-vous-en et présentez ainsi une garantie bancaire solide.
  • Un justificatif d’identité : la carte nationale d’identité ou le passeport peuvent faire l’affaire. Il s’agit ici de nommer précisément le futur propriétaire immobilier !
  • Un justificatif de domicile actuel : une quittance d’électricité, de gaz, de téléphone, une facture d'eau ou une attestation de la personne qui vous héberge si vous êtes logé gratuitement peuvent suffire. N’oubliez pas que ces documents doivent dater de moins de trois mois.
  • Le compromis ou la promesse de vente : signé, l’un de ces documents peut être complété d’une condition suspensive d'obtention du crédit. En cas de refus de prêt par la banque, celle-ci vous permettra de renoncer à votre achat en récupérant les sommes versées.

Les délais à avoir en tête pour votre demande de prêt

étapes credit immobilier

Après avoir transmis à la banque votre dossier de demande de crédit immobilier comportant tous les documents nécessaires cités ci-dessus, la banque communique un accord de principe. Ne valant pas offre de prêt, celui-ci permet néanmoins d’entamer les négociations entre l’emprunteur et la banque concernant le financement du bien immobilier concerné.

Accord trouvé, la banque doit adresser, par courrier recommandé, une offre de prêt immobilier à l’emprunteur. Généralement, ce courrier est reçu un mois après l’envoi de son dossier. Ce document doit notamment résumer noir sur blanc certaines informations comme :

Valable 30 jours dès réception, cette offre s’accompagne d’un délai de 10 jours de réflexion. C’est seulement le 11ème jour donc, que vous pourrez signer l’ensemble des documents et les renvoyer à l’envoyeur comme acceptation de votre offre de prêt immobilier.

Comptant 1 à 2 mois plus tard, vous êtes convoqué chez le notaire pour recevoir les clefs de votre bien immobilier ; ça y est vous êtes propriétaire !

LesFurets.com - François

Tout savoir sur le prêt immobilier

Retrouvez nos guides conseils ainsi que les dernières actualités du monde du prêt immobilier.

Guides
Voir tous les guides prêt immobilier
Actualités
Voir toutes les actualités prêt immobilier
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d'un particulier avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion de 10 jours, la vente est subordonnée à l'obtention du prêt et si celui-ci n'est pas obtenu, le vendeur devra lui rembourser les sommes versées.

Si la prestation d’intermédiation est proposée à distance, vous disposez d’un délai légal de quatorze jours calendaires révolus à compter de la date de signature de la convention d’intermédiation par les Parties, vous permettant de vous rétracter sans motif ni pénalité. Ce droit de rétractation ne s’applique pas aux contrats exécutés intégralement par les deux parties à la demande expresse du client et avant que ce dernier n’exerce son droit de rétractation.
Comparer