MENU

Bien calculer votre apport et votre taux d’endettement

Lorsque l’on décide d’emprunter, la première étape de l’élaboration d’un plan de financement immobilier est de déterminer le montant de votre apport personnel. Celui-ci peut influer notablement la décision de votre banquier, même si de nombreux établissements de crédit accordent dorénavant des prêts sans apport si votre situation financière est favorable. L’objectif, pour les banques, est bien sûr de limiter les risques. En outre, cet apport aura une incidence directe sur votre prêt.

En effet, plus votre apport est important, moins le montant emprunté le sera. Cela représentera peut-être pour vous l’occasion de contracter un crédit immobilier sur une durée un peu plus courte et de bénéficier d’un taux plus avantageux.

Ensuite, il vous faudra calculer le montant précis que vous pouvez emprunter. Une banque sera peu disposée à vous prêter de l’argent si votre taux d’endettement dépasse 33 %. Le reste à vivre est également pris en compte. Et si cela a de l’importance pour votre banque, ne prenez pas le risque de vous retrouver acculé et de ne plus pouvoir payer vos mensualités.

Calculez immédiatement votre taux d’endettement grâce à notre simulateur virtuel :

Plan de financement immobilier : de quelles aides pouvez-vous bénéficier ?

En mettant en place votre plan de financement immobilier, il vous faudra également lister les aides auxquelles vous pouvez prétendre. Certains emprunteurs ont le droit de souscrire un crédit très avantageux auprès de leur entreprise. Ainsi, si vous travaillez dans une entreprise d’au moins dix salariés, vous pouvez obtenir un prêt Action Logement, nommé auparavant le « 1 % logement ».

Selon votre projet, vous pouvez également accéder au PTZ ou PTZ +, des prêts à taux zéro. Ici, c’est l’État qui prend en charge les intérêts de ces prêts. Attention, ces prêts sont octroyés sous conditions (de ressources, type de logement, etc.). Veillez à bien vous renseigner en amont. Sachez qu’il existe également des prêts conventionnés qui donnent droit à l’APL.

N’oubliez pas les taux d’intérêt, l’assurance emprunteur et les impôts locaux dans votre plan de financement immobilier

Une fois que vous avez listé les aides auxquelles vous pouvez prétendre, vous pourrez mettre en place votre plan de financement immobilier et y voir plus clair pour commencer à chercher votre bien immobilier. Mais attention, tout ne s’arrête pas là. Le montant de votre prêt dépendra du taux d’intérêt en vigueur. Il est nécessaire de comparer soi-même en faisant le tour des banques ou de faire appel à un courtier. La seconde solution aura un coût qui varie selon les professionnels.

Pour optimiser votre crédit immobilier, vous devrez également contracter une assurance emprunteur et prendre en compte l’impact des impôts locaux sur votre budget. Vous pouvez librement trouver une assurance emprunteur auprès de l’organisme de votre choix grâce à la loi Lagarde.

Le conseil d'Hervé !
Pour obtenir les meilleurs tarifs et faire baisser de manière significative vos mensualités, comparez les assurances emprunteur grâce à notre comparateur en ligne gratuit.
Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne