MENU

Souscrire un prêt immobilier pour acheter un bien à l’étranger, quelles démarches ?

L’acquisition d’un bien immobilier dans un pays étranger, que ce soit pour y aller en vacances ou pour y vivre, repose sur différentes étapes.

Une fois votre décision prise et la maison de vos rêves repérée, l’acquisition de votre bien à l’étranger passe souvent par la souscription d’un prêt immobilier. L’établissement bancaire ne manquera pas de vous demander une garantie située en France. Il peut s’agir d’un bien immobilier ou, éventuellement, d’une solide caution.

Pour transférer les fonds destinés à l’acquisition, il vous faudra également procéder à l’ouverture d’un compte bancaire dans le pays d’accueil, même s’il s’agit d’un bien situé en zone euro. N’hésitez pas à demander des informations à votre banquier, celui-ci étant tenu à un devoir de conseil.

Renseignez-vous sur législation du pays d’accueil !

Pensez également à vous renseigner en amont sur la législation en vigueur dans le pays d’accueil, et les modalités d’acquisition avant d’acheter à l’étranger sur internet.

En effet, dans certains pays, un avocat peut prendre en charge l’intégralité des démarches alors que dans d’autres c’est un notaire, comme un Français, qui accomplit tout ou partie des procédures obligatoires.

De même, avant de signer l’acte de vente, n’oubliez pas de vous renseigner sur les frais liés à la transaction, mais également sur les taxes locales, celles-ci pouvant être différentes selon que vous soyez né dans le pays d’achat ou l’étranger. Ces frais annexes doivent évidemment être pris en compte lors de votre demande de crédit immobilier pour un achat à l’étranger.

Enfin, même si elle n’est pas obligatoire, l’intervention d’un notaire français peut se révéler utile par les conseils prodigués et les difficultés qu’il pourrait aplanir.

Attention aux formalités qui font suite à l’acquisition

Après avoir fait l’acquisition de votre bien immobilier à l’étranger, vous devez le déclarer au Trésor public français, tout comme le compte bancaire que vous avez dû ouvrir dans le cadre de votre prêt immobilier.

Sachez aussi que si vous avez l’intention de transférer votre résidence fiscale dans le pays où vous avez acheté le bien immobilier, vous pouvez être soumis à « l’exit tax ».

Attention, si vous résidez à longueur d’année dans le pays d’accueil, vous risquez de perdre vos droits à l’Assurance maladie en France ainsi que le droit d’y posséder un compte bancaire. De même, votre mutuelle santé peut ne pas vous couvrir en dehors d’un séjour touristique, généralement inférieur à 3 mois. Pensez-y.

Si vous décidez d’acheter une maison à l’étranger, vous devez donc penser soit à souscrire une extension de garantie, soit un contrat spécifique couvrant les risques de santé dans le pays de résidence.

Quoi qu’il en soit, où que se situe votre bien, si vous souscrivez votre crédit immobilier en France, pensez à utiliser un comparateur en ligne pour obtenir la meilleure offre, au meilleur taux.

Le conseil d'Hervé !
Avant de décider de vous expatrier, réfléchissez bien à l’adaptation que va demander votre installation dans le pays d’accueil. Entre un mois de vacances vécu dans le lieu que vous trouvez idyllique et la réalité quotidienne, l’écart peut se révéler très important. Mode de vie, disponibilité et qualité des services médicaux, facilité d’intégration au sein de la population locale sont quelques exemples d’éléments à vérifier.
Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne