MENU
Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

Les refus de prêt immobilier motivés par la banque

Le premier motif invoqué par les banques pour refuser un crédit immobilier est la précarité professionnelle :

  • Un CDI, deux si vous empruntez en couple, apparaît comme une garantie de sécurité. Les travailleurs en CDD, les intérimaires et les intermittents du spectacle font partie des catégories qui ont le plus de mal à emprunter pour acheter leur logement. Quelques banques ont fait des efforts et proposent des formules de prêt immobilier dédiés à ces profils considérés comme à risque, notamment aux intérimaires.
    Pour les intermittents, la seule solution est de demander un prêt entre particuliers.
  • Les auto-entrepreneurs doivent aussi démontrer la solidité de leurs revenus : l’activité doit avoir été créée depuis au moins deux ans. Souvent, on leur demande une garantie supplémentaire, en général une assurance-vie, ou un bien placé en nantissement, qui ne pourra pas être vendu tant que le prêt ne sera pas intégralement remboursé.

La banque peut aussi estimer que vos revenus sont insuffisants pour rembourser la somme que vous souhaitez emprunter. Un remboursement mensuel ne doit pas excéder 30 % de vos revenus, mais si les 70 % restants sont jugés insuffisants pour vous permettre de vivre correctement, votre demande de prêt immobilier sera refusée.

Enfin, sachez que les banques sont attentives à la tenue de vos comptes : si des découverts apparaissent, même légers, mais un peu trop fréquents, si vous avez recours régulièrement aux crédits à la consommation, vous risquez de ne pas être jugé suffisamment sérieux pour rembourser votre emprunt.

A noter qu’il n’existe pas de droit de crédit. Un refus de prêt immobilier peut survenir malgré votre ancienneté et les banques n’hésitent pas à exploiter la moindre faille dans la fiabilité de votre projet, votre capacité de remboursement ou vos garanties financières, pour motiver un refus de crédit immobilier.

Le refus de l’assurance emprunteur

Il arrive aussi que ce ne soit pas la banque elle-même qui vous refuse le prêt, mais qu’elle le fasse sur avis de l’assureur de votre assurance emprunteur. Une assurance est obligatoire pour souscrire un prêt bancaire : c’est elle qui remboursera à votre place en cas de manquement de votre part — en général, pour cause de décès ou d’invalidité.

Or, l’assureur vous demande de remplir un questionnaire médical pour évaluer le risque. Certains traitements, votre poids, le fait de fumer, un cancer même guéri depuis plusieurs années : tout ceci augmente la prime d’assurance que vous payerez avec vos échéances de prêt. Dans certains cas, cela peut justifier le refus du prêt immobilier.

Vécue comme une injustice par des emprunteurs guéris depuis longtemps, cette situation a conduit le Ministère de la Santé, en mars 2015, à signer un protocole d’accord avec les assureurs : désormais, il ne sera plus demandé de mentionner un cancer 15 ans après la fin du protocole thérapeutique, voire moins pour certains cancers, notamment ceux survenus dans l’enfance.

Refus de prêt immobilier : quelles solutions ?

Si vous faites face à un refus de prêt immobilier, vous pouvez tout d’abord tenter de soumettre votre dossier à d’autres établissements. Un premier refus de crédit ne doit pas être un prétexte pour ne pas retenter votre chance. Les critères d’attribution varient énormément entre les banques, pensez à vous adapter.

Vous pouvez également faire appel à un courtier en prêt immobilier. Moyennant une commission comprise entre 800 et 1000€ dans la plupart des cas, ces professionnels vous accompagnent dans votre démarche avec un conseiller dédié, de la recherche de financement jusqu’au déblocage des fonds. En faisant jouer son réseau bancaire, un courtier met en concurrence les banques à votre place, tout en présentant votre dossier. Rémunéré lors de l’acceptation du crédit, il a tout intérêt à vous éviter un refus de prêt immobilier.

Vous pouvez également décider de procéder au réexamen de votre dossier de prêt immobilier. Cette demande doit être adressée à votre banque via une lettre de contestation envoyée en recommandé avec accusé de réception.

Le profil d’emprunteur qu’il faut avoir

Pour éviter de faire une nouvelle fois face à un refus de prêt immobilier, nous vous conseillons de remettre votre dossier d’emprunteur à plat et de revoir votre profil dans les moindres détails.

Ayez toujours à l’œil votre taux d’endettement. Si celui-ci dépasse le taux moyen acceptable de 33% de vos revenus mensuels concernés par le remboursement d’un ou plusieurs prêts, la banque ne pourra pas accepter votre demande et vous ferez une nouvelle fois face à un refus de prêt immobilier.

Solidifiez votre profil tout en gonflant l’apport personnel que vous êtes prêt à fournir. En effet, les banques préfèrent les emprunteurs qui disposent d’un apport personnel représentant au moins 20% du montant du bien immobilier.

Le conseil d'Hervé !
Dans le cadre d’une signature du compromis de vente sous condition suspensive et en cas de refus de prêt immobilier, n’oubliez pas de rédiger une lettre recommandée avec A/R informant de votre renoncement à l’achat du bien pour non-obtention de prêt.
Faire une demande en ligne
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne