MENU

Tirer parti de la marge de négociation immobilière

Vous êtes prêt à vous lancer dans l’aventure de l’achat immobilier ? Premier conseil, prenez votre temps ! En effet, il est tout à fait possible de réaliser de très bonnes affaires si vous ne sautez pas sur le premier bien venu et si vous prenez le temps de négocier.

Si, après avoir vu plusieurs biens et étudié le marché, vous trouvez votre coup de cœur, ne signez pas tout de suite. Bien souvent, les vendeurs laissent une marge de négociation dont vous pouvez facilement profiter. Faites le tour du bien et tentez de trouver quelques failles afin de négocier le prix du bien, par exemple il est toujours plus facile de négocier le prix d’une maison ou d’un appartement qui nécessite quelques travaux.

En procédant ainsi, vous pourrez certainement gagner quelques milliers d’euros, à moins que le bien ne soit très rare et que la demande soit importante.

Le conseil d'Hervé !
Avant de chercher à négocier le prix d’un bien immobilier, n’hésitez pas à chercher des informations comme, par exemple, la durée depuis laquelle le bien est en vente, la raison de la vente ou les futurs projets immobiliers autour du logement convoité. Selon la situation, le propriétaire peut être plus ou moins pressé de se séparer de son bien et accepter une bonne diminution du prix.

Bien négocier le taux de votre prêt immobilier

Une fois le prix du bien déterminé, c’est auprès de votre banque qu’il faudra négocier.

  • Si vous présentez un profil assez limité pour acheter, la marge de négociation sera plus mince ;
  • Si vous avez quelques atouts dans votre manche, comme un apport et des revenus confortables, n’hésitez pas à les utiliser pour faire diminuer le montant de votre investissement immobilier de quelques centaines à quelques milliers d’euros, en négociant le taux du prêt. Informez également votre banquier de votre volonté de comparer auprès d’autres organismes de crédit.

Pour avoir une estimation du montant de votre crédit, cet outil en ligne vous aidera à y voir plus clair :


Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous rendre dans d’autres banques pour obtenir différentes propositions. Si vous n’avez pas de temps à consacrer à cette démarche, vous pouvez aussi faire appel à un courtier qui saura vous faire bénéficier de son réseau. Dans ce cas privilégiez un courtier immobilier gratuit ou bien renseignez-vous sur des éventuels frais de courtage.

Faire baisser le coût global du crédit en comparant les assurances emprunteur

Depuis 2010, avec la délégation offerte par la loi Lagarde, vous n’êtes plus contraint d’assurer votre crédit immobilier auprès de la banque prêteuse. Un avantage certain lorsque l’on sait que les assurances de groupes sont souvent bien plus chères que les assurances individuelles.

Depuis 2013 et la mise en place de la loi Hamon, vous avez 12 mois pour résilier votre contrat et en souscrire un autre présentant des garanties au moins équivalentes à des tarifs plus avantageux.

La loi Sapin 2 permet, quant à elle, depuis mars 2017, de résilier son contrat assurance emprunteur tous les ans. Pour les 8 millions de contrats déjà en cours, la résiliation annuelle sera possible à partir du 1er janvier 2018.

Pour faire baisser le montant de votre investissement immobilier, vous avez donc tout intérêt à préparer vos arguments à l’avance et à comparer les assurances emprunteur. Si vous ne souhaitez pas perdre de temps à négocier avec votre banquier, vous avez la possibilité d’analyser les offres sur LesFurets.com. Notre comparateur en ligne d’assurance emprunteur est totalement gratuit et trouvera en quelques minutes seulement la solution la plus intéressante pour vous, tant en termes de tarif que de garanties.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne