MENU

Faire les bons choix

Selon une étude de septembre 2015, les acheteurs arrivaient à rentabiliser leur investissement sur une durée de 5 ans en fonction du bien et de la zone géographique bien entendu. À ce jour, cette notion de rentabilité est toujours vraie mais elle plus longue.

Gardons à l’esprit qu’il ne faut pas revendre son appartement ou sa maison tant que les frais fixes liés à l’achat ne sont pas amortis : frais de notaire, frais d’agence, intérêts. La rentabilité du bien immobilier va donc se jouer sur la durée du prêt, son montant ainsi que sur l’apport initial.

Le montant d’un prêt immobilier peut donc être déterminé grâce à plusieurs critères, comme sur la calculette ci-dessous :

S’agissant d’un investissement locatif, le lieu (y compris dans une même ville), la qualité du logement et la proximité d’écoles et de commerces influent sur le prix du loyer, et donc sur la rentabilité.

Comment calculer la rentabilité ?

Il existe deux modes de calcul : le rendement brut et le rendement net de charges beaucoup plus proche de la réalité.

  • Pour calculer la rentabilité brute, on prend le loyer annuel (loyer mensuel X 12), que l’on divise par le prix d’acquisition et multiplie par 100.
  • Pour obtenir la rentabilité nette de charges, il suffit de reprendre le résultat du calcul précédent et déduire la taxe foncière, les diverses charges non récupérables et les frais de gestion de loyer et d’entretien courant.

Il ne faut pas négliger les avantages fiscaux. En plus des prêts à taux bonifiés ou nuls comme le PTZ, l’acquisition d’un bien immobilier ouvre le plus souvent droit à des avantages fiscaux. Bien que ces dispositifs changent selon les décisions gouvernementales, ils offrent généralement des déductions d’impôt appréciables. Ainsi, la loi Pinel, reconduite en 2018 pour une durée de 4 ans, permet une défiscalisation pouvant atteindre 21 % de la valeur du bien pour un investissement réalisé sur une durée de 6 à 12 ans dans un programme neuf éligible.

Les assurances font également partie des coûts sur lesquels on peut réaliser des économies, et donc augmenter la rentabilité du bien immobilier. Cumulées sur toute la durée de l’emprunt, les économies réalisées sur le poste des assurances représentent une somme non négligeable.

Le conseil d'Hervé !
N’hésitez pas à faire appel à un gestionnaire de patrimoine qui pourra vous aider dans la gestion et la rentabilité de vos investissements.
Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne