MENU

Pourquoi est-il plus difficile d’obtenir un prêt lorsqu’on est malade ?

Lorsque l’on contracte un prêt immobilier, souscrire un contrat d’assurance emprunteur est incontournable. Cette assurance permet à la banque d’être remboursée en cas d’incapacité de paiement de l’emprunteur.

Aussi, pour les personnes souffrant d’une maladie au long court, il est plus difficile d’obtenir un prêt car le risque d’invalidité et de décès, donc de non-remboursement est plus grand.

Que considère-t-on comme une maladie de longue durée ?

La Sécurité sociale a défini une liste de trente affections de longue durée (ALD). Celle-ci comprend notamment l’insuffisance cardiaque, l’hypertension artérielle, le diabète de type 1 ou 2, Parkinson mais aussi les tumeurs malignes.

Suivant la maladie dont est atteint l’emprunteur potentiel, les assureurs adaptent les solutions existantes à ses besoins tout en protégeant leurs propres intérêts.

Suivant l’état de santé actuel et prévisible de l’emprunteur, l’assureur peut proposer :

  • Une surprime sur le montant normal lorsque la cotisation moyenne ne suffit pas
  • Une assurance comportant des exclusions de garanties non essentielles

Pas question toutefois d’exclure l’ensemble des risques de santé liés à une maladie de longue durée, car le banquier refusera cette assurance ne correspondant pas à ses exigences. Pour la banque, l’assurance emprunteur doit garantir le paiement des mensualités ou du capital restant dû en cas de décès ou d’invalidité de l’emprunteur.

La garantie supplémentaire d’un co-emprunteur

Une manière de rassurer le banquier est la présence d’un co-emprunteur offrant de solides garanties.

Cet emprunteur rassurera également l’assureur en équilibrant au mieux la quotité d’assurance sur chacun des emprunteurs.

Au lieu d’une quotité de 100 % souscrit par l’emprunteur atteint de l’ALD, elle pourra être réduite à 70 ou 50 %, le co-emprunteur étant pour sa part couvert à 100 %.

La convention AERAS

Une autre solution (qui peut être complémentaire à la première) est de demander à bénéficier de la convention AERAS qui signifie « s’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé ».

Il y a deux conditions à remplir pour en bénéficier :

  • avoir moins de 70 ans à la fin du remboursement du prêt
  • l’emprunt ne doit pas dépasser 320 000 €

Elle peut s’appliquer pour des prêts personnels (achats immobiliers et crédit à la consommation, sous conditions), mais aussi pour des prêts professionnels (achats de locaux, etc.).

Si la demande est acceptée, l’emprunteur en ALD recevra une offre d’assurance dont le taux ne peut excéder celui normal de plus de 1,4 point. Sachez qu’une fois le dossier déposé, il faut environ 5 semaines pour obtenir une réponse.

L’assurance emprunteur pour une personne atteinte d’une ALD étant souvent majorée, comparer les offres revêt une importance supplémentaire. La simplicité du comparateur LesFurets.com vous permet d’obtenir les offres adaptées à votre situation au meilleur prix.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    4 commentaire(s)

    1. Gewinner

      J’ai été opéré voilà 13 ans d’un pontage ilio fémoral et suis sous plavix , et étant désireux de faire uns demande de crédit pourriez vous me dire si cela est possible .
      Un certificat de mon médecin traitant peut il m’aider ?

      1. LesFurets

        Bonjour Gewinner,

        Emprunter n’est pas le souci dans votre cas, c’est de trouver une assurance emprunteur qui pourrait poser problème. En effet, un établissement prêteur ne vous octroiera un crédit que si vous souscrivez une assurance décès invalidité. Or, après examen de votre dossier et du questionnaire médical inclus, l’assureur a toute latitude pour majorer votre cotisation d’assurance ou refuser de vous assurer, sans même avoir à justifier sa décision.

        Vous faites donc bien de vous informer en amont, cela vous évitera de rater le bien immobilier de vos rêves parce que l’assureur a mis trop de temps à vous donner son accord de couverture.

        Pour éviter pareil mésaventure, préparez votre dossier en avance. Retrouvez les comptes-rendus de vos derniers examen médicaux (scanners, radio, check-up, etc) ou demandez-les à votre médecin traitant. Afin de n’oublier aucune pièce, prévenez immédiatement votre banquier de votre affection, vous connaîtrez ainsi plus vite la liste exhaustive des pièces qui vous seront demandez pour constituer un dossier médical complet.

        Si votre dossier médical ou les examens complémentaires prouvent que le risque sanitaire est maitrisé, par exemple avec le plavix, vous pourrez souscrire une assurance emprunteur sans trop de difficultés. Toutefois, si l’assureur considère que vous présentez un risque aggravé, il peut refuser de vous assurer dans le cadre d’un contrat de groupe. Néanmoins, la convention Belorgey oblige les banquiers à vous soumettre à un deuxième examen médical afin de vous proposer une assurance emprunteur adaptée avec un tarif et une couverture personnalisée, laquelle pourrait exclure le risque d’arrêt de travail dû à votre pathologie.

        Fort heureusement, même ce dernier cas n’est pas une fatalité. En effet, de nombreuses assurances se sont spécialisées dans les risques aggravés et se livrent une concurrence acharnée entre elles dont vous pouvez tirer parti pour faire baisser le montant de votre prime. Pour ce faire, rien de plus simple : comparer les offres grâce à notre simulateur afin de choisir la moins chère au regard de votre profil particulier.

        En espérant avoir pu vous aider, merci de votre fidélité et à très bientôt.

    2. Messaoudi

      J ai le diabete de type 2 depuis 2 an matenant combien va me coûte de plus mon assurance en prêt immobilier

      1. LesFurets

        Bonjour,
        C’est votre assurance qui vous indiquera, après la soumission d’un questionnaire de santé et une visité médicale effectuée par le médecin de l’assurance, ce que vous devrez payer en plus. Il faut alors voir ça directement avec elle, en termes notamment de surprime. Chaque assureur a sa propre grille tarifaire et certains appliquent des formules de coûts plus favorables aux personnes souffrant de diabète. Il est donc intéressant de prendre un peu de temps afin de se renseigner sur la plus adaptée pour vous.

    Faire une demande en ligne