MENU
Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

Nos solutions pour combiner parfaitement vente et achat immobilier

Vous souhaitez déménager à la campagne pour un logement plus grand ? Des raisons professionnelles vous poussent à changer de ville ? Vous achetez une maison à deux ? Si vous êtes déjà propriétaire, vous pouvez alors vous demander comment acheter une maison ou un appartement avant d’avoir vendu l’autre ?

Acquérir un nouveau bien immobilier alors qu’on est déjà propriétaire, c’est être secundo-accédant. À la différence du primo-accédant, qui effectue son premier achat immobilier, le secundo doit se poser une question essentielle : que faire de son logement initial ? Le louer ou bien le vendre ?

Louer pour acheter

Choisir de faire louer son premier logement, ou de le mettre en location-accession, et d’habiter le second peut être une option très intéressante si vos capacités financières le permettent. Votre dossier de candidature à l’emprunt pour le nouvel achat sera consolidé par cette source de revenus, un avantage que saura souligner la banque prêteuse, qui sera moins frileuse avec un dossier de ce type.

D’autre part, vous pourriez ainsi bénéficier de taux immobiliers très compétitifs, à des taux défiant toute concurrence et aux conditions d’emprunt personnalisées pour correspondre à vos besoins. Pour preuve, de nombreux organismes de crédit proposent à ce propos des offres de prêts dédiés uniquement à ce type de profil, n’hésitez pas à en profiter !

À noter que dans le cadre de la mise en location de son premier achat immobilier, ce dernier est considéré comme résidence principale. Ayez-le en tête pour ce qui concerne les charges correspondantes !

Quel taux pour votre prêt ?
Je compare

Vendre pour acheter

Cependant et dans la plupart des cas, les acquéreurs propriétaires décident de vendre pour acheter. Si c’est votre cas, la première règle de base que nous vous conseillons est de ne surtout pas vous précipiter. Bien qu’acheter et vendre soit essentiellement une affaire de timing à respecter, il est primordial de bien calculer son coup pour préserver son budget.

Si vous vous demandez donc comment acheter un appartement et vendre le sien tout en limitant les délais de transition qui vont entraîner des coûts supplémentaires, on vous propose les solutions suivantes.

  • Pensez à optimiser les délais

Il faut tout d’abord avoir en tête que les délais pour déménager après la vente d’une maison et les délais de prêt immobilier ne sont pas régis par des textes de loi. Au contraire, les actes de compromis de vente et acte définitif de vente sont espacés d’un laps de temps qui peut vous être totalement bénéfique. Si dans la plupart des cas, il s’établit entre 2, 3 voire 4 mois, rien ne vous interdit de l’allonger ou de le raccourcir en négociation vendeur/acheteur.

Il est donc tout à fait possible de négocier un délai long entre le compromis de vente de votre premier logement et son acte de vente définitif avec un délai court concernant les signatures respectives de votre prochain bien immobilier. Si votre projet est de signer les deux documents dans la même journée, sachez que c’est tout à fait possible !

  • La technique de la vente longue

Dans le même esprit d’optimisation des délais, vous pouvez procéder à une vente longue. Particulièrement appréciée si vous préférez acheter avant de vendre, cette solution consiste à étaler le délai entre compromis et acte définitif de vente sur au moins 6 mois après une négociation avec le vendeur qui doit toujours avoir lieu avant la signature du compromis de vente.

Mais quelles différences donc avec la précédente solution évoquée ? Un peu plus formelle, celle-ci peut faire entrer en compte différentes formes de compensations financières. Un abaissement du séquestre en faveur de l’acheteur peut ainsi être signifié dans l’accord. Argument supplémentaire qui pourra lui permettre de négocier un prix de vente réduit avec le temps.

Prenez néanmoins le temps d’analyser le marché avant d’opter pour une vente longue. Notamment dans les zones reculées où les acheteurs sont rares, devoir attendre 6 mois pour une remise des clefs ne sera pas forcément perçu d’un bon œil.

  • Faites jouer une condition suspensive

Déjà un peu plus contractuelle, cette solution à la vente pour l’achat s’effectue seulement lorsque vous avez trouvé votre futur logement. Concrètement, qu’est-ce que c’est ? Une clause stipulant que ce prochain achat ne pourra se réaliser que si vous vendez le logement initial.

Pour la faire appliquer, il faudra cependant négocier sa rédaction sur le contrat avec le propriétaire de l’appartement ou de la maison de vos rêves. Sachez cependant que ce dernier n’a aucune obligation de l’accepter. Bien qu’extrêmement rassurante si elle est appliquée, cette solution qui consiste à conditionner son acquisition à la vente de son domicile actuel, a donc des chances d’être refusée.

Encore une fois, analysez le marché. Dans les zones tendues des grandes villes et tout particulièrement en Île-de-France, où les potentiels acheteurs sont souvent nombreux pour un logement, intégrer une clause suspensive à son projet immobilier est une option peu envisagée.

  • Souscrire un prêt relais

Si votre capacité d’emprunt le permet, n’hésitez pas à vous renseigner sur les différentes formes de prêts relais qui existent. Cette solution de crédit à court terme vous permet d’obtenir les fonds qui manquent pour réaliser l’achat immobilier de vos rêves avant d’avoir vendu votre résidence principale.

Généralement accordé sur 12 à 24 mois, ce prêt de transition donne l’avantage de profiter de ce délai pour vendre son bien. En évitant ainsi de le brader par précipitation. L’autre avantage majeur du crédit relai est de couvrir les charges inhérentes à la possession des deux biens immobiliers pendant un laps de temps réduit. Ce que ne permettent pas toutes les solutions jusqu’alors évoquées.

  • Ou un prêt achat-revente

La vente de sa résidence principale pour en acheter une autre peut également se faire grâce à cette alternative au prêt relais faisant appel à un rachat du prêt existant. Souvent par une nouvelle banque d’ailleurs. Dans le cadre d’un prêt achat-revente, tous les crédits sont ainsi regroupés dans une seule et même ligne de crédit, ce qui aura pour avantage de n’avoir plus à payer qu’une seule mensualité, et le désavantage de devoir payer des éventuelles indemnités de remboursement anticipé (IRA).

  • Louer son logement

Dans les rares cas où le vendeur à des difficultés à trouver son futur logement, il peut négocier avec son acheteur la location de son propre logement. Les modalités concernant la durée de location, le montant des mensualités et les indemnités de départ différé doivent cependant être précisées dans la promesse de vente.

À noter qu’un séquestre est souvent mis en place dans ce type de cas pour assurer à l’acquéreur le bon départ de l’ancien propriétaire.

Vendre et acheter avec lesfurets

Si vous vous demandiez comment acheter un appartement quand on est déjà propriétaire ou comment acheter une maison avant d’avoir vendu l’autre, nous espérons avoir répondu à vos questions. Toutefois, nous vous proposons d’aller plus loin, en vous aidant à comparer les taux immobiliers qui pourraient vous intéresser dans les démarches de votre projet grâce à notre baromètre dédié.

Le conseil de François !
Mis à jour mensuellement grâce aux données de nos partenaires courtiers spécialisés en crédit immobilier, celui-ci peut vous permettre de comparer les taux moyens en vigueur sur le marché. Parce qu’acheter et vendre n’empêchent pas d’obtenir les meilleures conditions de financement !
Faire une demande en ligne
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne