MENU

Un prêt bancaire pour construire sa maison soi-même

La solution la plus classique pour financer la construction de sa maison neuve est bien entendu le prêt bancaire. Celui-ci sera octroyé selon le montant dont vous avez besoin pour financer votre projet et selon vos possibilités financières. De fait, il convient de respecter un taux d’endettement maximal de 33 %.

Ce prêt immobilier sera contracté pour un maximum de 30 ans même si, de manière générale, ils sont signés sur 25 ans. Lorsque vous vous adresserez à votre banque pour l’obtenir, sachez que vous devrez également prendre une assurance emprunteur. Celle-ci vous assure en cas de décès, d’invalidité voire de perte d’emploi selon les garanties contractées.

Notez qu’il existe des règles en matière d’assurance emprunteur. En effet, la loi Lagarde de 2010 autorise la délégation d’assurance : cela signifie que vous pouvez souscrire auprès de l’organisme de votre choix. En outre, la loi Hamon permet de changer d’assurance emprunteur dans les 12 mois qui suivent la signature du prêt pour tous les prêts signés après le 26 juillet 2014.

Construction neuve : les aides de l’État

Au-delà du prêt immobilier classique, vous aurez peut-être droit à des aides à la construction neuve.

  • Le PTZ (ou prêt à taux zéro) : il permet de financer une partie de votre maison à hauteur de 40 % maximum. Il est octroyé selon les revenus et la zone d’habitation. Ses conditions ont changé début 2016, il est aujourd’hui possible de le rembourser sur 25 ans. Il s’adresse aux primo-accédants achetant un logement neuf ou un logement ancien qui nécessite d’être rénové. Sans intérêts, il est particulièrement avantageux.
  • Le Prêt Action Logement (ex. 1 % logement) : c’est un prêt que certains employés des sociétés de plus de dix salariés (hors fonction publique) peuvent obtenir auprès de leur employeur. Il ne peut financer plus de 30 % du montant de la construction et la durée de remboursement est comprise entre 5 et 20 ans. Il propose un taux avantageux pouvant descendre jusqu’à 1,5 %. Pour l’obtenir, il convient de faire une demande à l’employeur qui n’est pas contraint d’accepter.
  • L’exonération de la taxe foncière : légalement, si vous construisez une maison, vous serez exonéré de taxe foncière pendant les 2 années suivant l’achèvement des travaux (5 ans, voire plus, pour une maison qui respecte les normes BBC ou RT 2012).
  • Le PAS (Prêt d’Accession Sociale) : pour les ménages aux revenus modestes. Ce prêt est accordé par une banque ou un établissement financier ayant passé une convention avec l’État pour financer à la fois le terrain et la construction. Remboursable avec intérêts, il peut financer la totalité du coût de la maison.
Le conseil d'Hervé !
Depuis le 1er mars 2016, il est possible de cumuler l’éco-prêt PTZ et le crédit d’impôt pour la transition énergétique sans condition de ressources.
Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne