MENU

En quoi consiste le prêt immobilier transférable ?

Il s’agit de transférer les conditions de prêt obtenues pour un premier crédit à un second, contracté pour financer un nouvel achat immobilier.

Par exemple, prenons le cas d’un bien immobilier acheté au taux de 1,5 %. Celui-ci est revendu quelques mois plus tard pour réaliser un nouvel investissement. Au moment de la vente, le taux a augmenté à 2,5 %. La différence est donc significative et désavantageuse pour l’emprunteur. Cependant, grâce à l’option de transfert de prêt immobilier, le financement du nouveau bien peut être conclu au taux de 1,5 %.

Une solution intéressante pour l’emprunteur

Pour l’emprunteur, le transfert de prêt immobilier permet de réaliser une économie intéressante.

En revanche, pour les banques, cette option peut se révéler coûteuse, ce qui explique que certaines l’ont simplement retiré de leurs offres. En revanche, d’autres l’utilisent comme argument commercial pour faire la différence avec la concurrence.

Une fois l’option de prêt transférable validée par la banque, celle-ci ne peut pas revenir sur son accord au prétexte que les taux ont augmenté, ce qui est justement la finalité de ce dispositif.

Les conditions d’application du prêt immobilier transférable

Même lorsqu’elle est validée par le banquier, l’option de prêt transférable doit respecter certaines conditions :

  • Un délai maximal est à respecter entre la date du premier prêt et celle du second. Elle est généralement de 6 mois, ce qui laisse peu de temps pour agir.
  • Le bien immobilier faisant l’objet du second prêt doit posséder le même usage. Ainsi par exemple, un premier prêt pour l’achat d’une résidence principale ne peut pas être transféré sur un bien immobilier destiné à être loué.
  • Le prix du second bien immobilier doit de plus être obligatoirement d’un montant supérieur ou égal à celui du premier, autrement dit le capital restant dû du prêt initial.

Il faut également savoir qu’un incident de paiement qui intervient durant le remboursement du premier prêt peut mettre fin au bénéfice de l’option de transfert de prêt immobilier.

Les implications au niveau des assurances

S’agissant d’un nouveau prêt, le crédit immobilier transférable implique que l’assuré garde naturellement son assurance emprunteur. La résiliation de son assurance actuelle est certes possible, mais, en règle générale, nullement avantageuse. Du fait que la personne ait « vieilli » entre le premier et le second prêt, en plus du fait que le montant du second prêt doit être supérieur au premier, la prime d’assurance de la nouvelle offre se verra dans la majorité des cas augmentée.

Si vous souhaitez malgré tout une résiliation de votre assurance de prêt immobilier lors de votre procédure de prêt immobilier transférable, sachez que depuis mars 2017, la loi Sapin 2 permet de résilier son contrat assurance-emprunteur tous les ans. Pour les contrats souscrits avant cette date, la résiliation annuelle est possible depuis le 1er janvier 2018.

La comparaison des devis d’assurance des prêts immobiliers permet une économie complémentaire en parallèle de celle réalisée sur le taux d’intérêt. Le comparateur LesFurets.com vous apporte son aide pour la recherche de l’assurance crédit immobilier la mieux adaptée à vos besoins et à votre budget.

La souscription en ligne de ce contrat donne l’occasion de réaliser une économie supplémentaire sur le montant de la cotisation annuelle.

Le conseil d'Hervé !
Cette option est intéressante lorsque, comme c’est le cas actuellement, les taux des crédits sont particulièrement bas. De ce fait, si vous souhaitez contracter un crédit pour un investissement immobilier, n’hésitez pas à vous renseigner sur la transférabilité auprès de votre banquier.
Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne