Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

Acheter pour louer : une manière efficace de préparer sa retraite

Baisse de rendement de l’assurance vie, bourse instable et livrets réglementés offrant des taux de plus en plus faibles : ces trois réalités compliquent la manière de rentabiliser son épargne. Un temps passé de mode, l’investissement dans la pierre reprend des couleurs avec un rendement attractif.

Certaines villes ou zones urbaines étant plus prisées que d’autres, la première étape passe par le choix du lieu de son investissement ainsi que le type de logement. Il est important d’effectuer une simulation de prêt locatif et de se renseigner sur les taux de prêt immobilier pour un investissement locatif.

Réduire ses impôts avec le prêt investissement locatif

Qu’il s’agisse d’une location vide ou d’une location meublée, le prêt investissement locatif vous permet de déduire les intérêts de votre emprunt de vos loyers. Comment ? En tant que propriétaire-bailleur, vous devrez les déclarer aux impôts. Il y a néanmoins une petite différence à faire suivant le régime fiscal qui a été choisi.

En location vide

Si cette manière de déduire ses intérêts de prêt investissement locatif sur ses loyers se fait de manière déplafonnée et non limitée dans le temps, elle inclut cependant des frais annexes qu’il faut avoir en tête pour éviter toute mauvaise surprise, comme les frais de dossier et primes d’assurance décès-invalidité notamment.

En location meublée

Ici, il peut y avoir deux cas de figure au prêt pour investissement locatif avec réduction d’impôt.

  • Vous êtes loueur en meublé non professionnel : seul le régime réel pourra vous permettre de déduire les intérêts de votre prêt investissement locatif. À la différence du régime forfaitaire, qui prend seulement en compte un abattement forfaitaire de 50% sur les recettes que vous faites.
  • Vous êtes loueur en meublé professionnel : vous déduisez toutes les charges de vos revenus globaux. Les intérêts d’emprunt entrent dans le calcul des charges. Ils sont donc déductibles. Là encore, vous diminuez votre pression fiscale

Prêt immobilier pour l’investissement locatif : les aides de l’État

Quelque peu occultées par des dispositifs plus récents, certaines aides de l’État, comme le prêt locatif social (PLS) et le prêt locatif intermédiaire (PLI) existent depuis plusieurs années.

  • L’avantage : bénéficier de taux d’intérêt indexés sur la rémunération du Livret A. L’investisseur, particulier ou SCI familiale par exemple, bénéficie de la TVA réduite à 5,5 % pour l’achat et d’une exonération de 25 ans de la taxe foncière sur les propriétés bâties.
  • La contrepartie : l’investisseur doit respecter la durée de location précisée dans la convention signée avec l’État et les loyers sont plafonnés. Le PLS doit représenter au moins 50 % du coût de l’opération.

Pour limiter les contraintes, le prêt classique reste la meilleure solution en pouvant bénéficier des taux bas actuels. Le montant des loyers viendra alors rembourser tout ou partie des mensualités et il sera possible de récupérer le logement par exemple au moment de sa retraite.

Investissement locatif, l’assurance emprunteur reste incontournable

Peu importe sa capacité d’emprunt pour un investissement locatif, l’assurance emprunteur demeure un passage obligé. Les conditions de choix sont identiques quelle que soit la destination du bien immobilier. Même dans le cas d’un prêt à taux bonifié, on choisit son assureur. Ce dernier devra respecter les exigences du prêteur en matière d’équivalences de garanties, leur cadre étant plus précis depuis octobre 2015.

Suivant son profil, les économies peuvent atteindre plusieurs milliers d’euros sur la durée du prêt par rapport au contrat de groupe de la banque. Le prêteur ne peut en aucun cas conditionner le taux d’intérêt du prêt immobilier pour l’investissement locatif à l’adhésion à l’assurance qu’il propose. La loi Hamon permet de plus de changer d’assurance dans les 12 mois qui suivent la souscription du premier contrat d’assurance.

Le conseil de François !
Une fois l’assurance emprunteur choisie, il faut opter pour la souscription en ligne, qui permet de bénéficier d’économies supplémentaires sur le montant de la cotisation annuelle.
Faire une demande en ligne
Partager sur
Faire une demande en ligne