MENU

Quelle différence entre un mandat simple et un mandat exclusif ?

Un mandat de vente simple donne la possibilité au vendeur de confier la vente de son bien à plusieurs agences différentes. Il peut également vendre son bien par ses propres moyens en parallèle s’il le souhaite. Cela lui permet de multiplier les canaux de communication pour réaliser la vente plus rapidement. De même, s’il parvient à vendre son bien par lui-même, il n’a alors pas de frais d’agence à payer.

Un mandat exclusif donne l’exclusivité de la vente à l’agence immobilière mandatée, comme son nom l’indique. Dans ce cas, la vente peut prendre un peu plus de temps.

Signer le compromis de vente pour assurer ses arrières

Le compromis de vente est un avant-contrat qui consiste, entre autres, à promettre la vente du bien à l’acheteur, au prix et dans les conditions décrites. Même si la signature de ce contrat ne fait pas encore de vous le propriétaire officiel du bien, il a pour utilité de bloquer la vente. En effet, jusqu’à la signature du compromis, le vendeur a la possibilité de changer d’avis alors qu’une fois signé, il ne peut revenir en arrière.

C’est pourquoi, parmi les documents exigés par le banquier lors du montage du dossier de prêt, figure ce fameux compromis de vente.

Dans le cas où l’agence immobilière ne dispose que d’un mandat de vente simple, il est donc important de signer le compromis de vente le plus rapidement possible. Cela empêche alors le vendeur de signer avec un autre acheteur en direct ou par le biais d’une autre agence.

Toutefois, si l’agence a obtenu un mandat de vente exclusif, les risques sont limités, à moins qu’un autre acquéreur potentiel ne propose une somme plus importante.

Que se passe-t-il si le compromis est signé, mais le prêt refusé ?

Comme nous l’avons signalé, le compromis de vente constitue un engagement pour le vendeur, qui ne peut plus revenir sur son choix sans devoir verser des dommages et intérêts à l’acheteur, même s’il n’a pas signé de mandat exclusif. Toutefois, il engage également l’acquéreur à acheter le bien selon le prix et les conditions exprimées. Mais le prêt n’étant pas encore demandé lors de la signature du compromis, cela peut se compliquer si la demande de prêt est refusée.

C’est pour cette raison qu’il existe dans le compromis de vente une clause suspensive de l’octroi du ou des prêts. Grâce à cela, si le prêt n’est pas accepté dans un certain délai, le compromis de vente peut être annulé.

Le refus du prêt ne permet pas pour autant au vendeur de remettre le bien en vente sans que l’acheteur exprime clairement sa volonté de renoncer à l’acquisition. En effet, le refus d’une banque ne signifie pas pour autant qu’une autre demande sera également refusée. C’est pourquoi lorsque le délai spécifié dans le compromis de vente arrive à expiration, l’acheteur peut demander une prolongation au vendeur, le temps d’obtenir l’accord pour le financement.

Le conseil d'Hervé !
Un mandat semi-exclusif est une autre alternative. Il donne au vendeur la possibilité de ne passer que par une seule agence, mais lui laisse la possibilité de vendre son bien par lui-même. C’est un bon compromis, car il permet tout de même d’éviter les risques de vente multiple.
Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1 commentaire(s)

    1. Jean Jacques Nyouki

      Je compte me lancer dans cette activité merci pour les expliquations

    Faire une demande en ligne