Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

Quelle différence entre un mandat simple et un mandat exclusif ?

Un mandat de vente simple donne la possibilité au vendeur de confier la vente de son bien à plusieurs agences différentes. Il peut également vendre son bien par ses propres moyens en parallèle s’il le souhaite. Cela lui permet de multiplier les canaux de communication pour réaliser la vente plus rapidement. De même, s’il parvient à vendre son bien par lui-même, il n’a alors pas de frais d’agence à payer.

Un mandat exclusif donne l’exclusivité de la vente à l’agence immobilière mandatée, comme son nom l’indique. Dans ce cas, la vente peut prendre un peu plus de temps. Mais quel mandat de vente choisir ? Voyons plus en détails la différence entre le mandat de vente simple et le mandat de vente exclusif.

Mandat simple : avantages et inconvénients

Le mandat simple
Ses avantages Ses inconvénients
  • Le nombre de potentiels acquéreurs pouvant profiter du mandat simple est large.
  • Il permet d’être assez flexible en vous laissant choisir l’acquéreur pour votre bien immobilier.
  • La durée moyenne de vente s’étale sur une moyenne de six mois.
  • Les agents immobiliers sont moins impliqués dans la vente de votre logement.
  • Mettre son bien en vente via plusieurs agences n’est pas forcément bon vis-à-vis des potentiels acquéreurs.

Mandat exclusif : avantages et inconvénients

Le mandat exclusif
Ses avantages Ses inconvénients
  • La durée de vente minimale concernant votre bien est en moyenne de moins de trois mois.
  • Les agents immobiliers sont bien plus impliqués dans la vente de votre logement.
  • Les acheteurs extérieurs ne pourront malheureusement pas acquérir votre bien immobilier.
Le conseil de François !
Un mandat semi-exclusif est une autre alternative. Il donne au vendeur la possibilité de ne passer que par une seule agence, mais lui laisse la possibilité de vendre son bien par lui-même. C’est un bon compromis, car il permet tout de même d’éviter les risques de vente multiple.

Mandat simple et mandat exclusif : les chiffres

Pour vous aider à trancher entre mandat simple et mandat exclusif concernant la vente de votre bien immobilier, MeilleursAgents communique à ce sujet les chiffres suivants.

Le mandat simple VS Le mandat exclusif
85 % Préférence des particuliers 15 %
60 % Des ventes 40 %
55 % Vendus en moins de 3 mois 77 %
59 % Vendeurs satisfaits 75 %

Signer le compromis de vente pour assurer ses arrières

Le compromis de vente est un avant-contrat qui consiste, entre autres, à promettre la vente du bien à l’acheteur, au prix et dans les conditions décrites. Même si la signature de ce contrat ne fait pas encore de vous le propriétaire officiel du bien, il a pour utilité de bloquer la vente. En effet, jusqu’à la signature du compromis, le vendeur a la possibilité de changer d’avis alors qu’une fois signé, il ne peut revenir en arrière.

C’est pourquoi, parmi les documents exigés par le banquier lors du montage du dossier de prêt, figure ce fameux compromis de vente.

Dans le cas où l’agence immobilière ne dispose que d’un mandat de vente simple, il est donc important de signer le compromis de vente le plus rapidement possible. Cela empêche alors le vendeur de signer avec un autre acheteur en direct ou par le biais d’une autre agence.

Toutefois, si l’agence a obtenu un mandat de vente exclusif, les risques sont limités, à moins qu’un autre acquéreur potentiel ne propose une somme plus importante.

Que se passe-t-il si le compromis est signé, mais le prêt refusé ?

Comme nous l’avons signalé, le compromis de vente constitue un engagement pour le vendeur, qui ne peut plus revenir sur son choix sans devoir verser des dommages et intérêts à l’acheteur, même s’il n’a pas signé de mandat exclusif. Toutefois, il engage également l’acquéreur à acheter le bien selon le prix et les conditions exprimées. Mais le prêt n’étant pas encore demandé lors de la signature du compromis, cela peut se compliquer si la demande de prêt est refusée.

C’est pour cette raison qu’il existe dans le compromis de vente une clause suspensive de l’octroi du ou des prêts. Grâce à cela, si le prêt n’est pas accepté dans un certain délai, le compromis de vente peut être annulé.

Le refus du prêt ne permet pas pour autant au vendeur de remettre le bien en vente sans que l’acheteur exprime clairement sa volonté de renoncer à l’acquisition. En effet, le refus d’une banque ne signifie pas pour autant qu’une autre demande sera également refusée. C’est pourquoi lorsque le délai spécifié dans le compromis de vente arrive à expiration, l’acheteur peut demander une prolongation au vendeur, le temps d’obtenir l’accord pour le financement.

Faire une demande en ligne
Partager sur
Faire une demande en ligne