Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

Qu’est-ce qu’une renégociation de prêt ?

La renégociation de prêt consiste à revoir les conditions de votre emprunt sans changer de banque. Vous renégociez avec votre banquier le taux d’intérêt, mais aussi les diverses conditions liées, comme le montant des mensualités ou la durée du prêt.

L’objectif majeur est de faire des économies. En revoyant le taux d’emprunt à la baisse, vous pouvez réduire le coût total du crédit. Cela peut aussi vous permettre de réduire le montant des remboursements si votre situation financière a changé et qu’elle ne vous permet plus d’assumer le montant prévu initialement. D’autres emprunteurs préfèreront réduire la durée du crédit sans changer le montant des mensualités pour donner vie plus rapidement à un nouveau projet.

La renégociation du prêt immobilier se différencie du rachat de crédit. Cela consiste, cette fois, à s’orienter vers une banque concurrente capable de vous proposer de meilleures conditions.

Votre banque n’est en aucun cas obligée de répondre favorablement à votre demande, une baisse de taux ayant un impact sur son gain. La seule raison d’accéder à votre demande est de conserver un bon client, charge à vous de vous présenter sous votre meilleur jour.

Comment faire une renégociation de prêt au bon moment ?

Contrairement à ce que vous pourriez imaginer, la renégociation de prêt n’est pas toujours intéressante pour vous. Vous devez choisir le meilleur moment pour tirer pleinement parti de cette opération et envisager d’importantes économies.

La renégociation de prêt est à envisager sérieusement si :

  • Vous vous situez dans le premier tiers de remboursement du prêt, période durant laquelle vous remboursez essentiellement des intérêts ;
  • Le taux est au minimum plus bas de 0,7 % que le taux actuel de votre prêt. Toutefois, une simulation vous permet d’y voir plus clair et de définir si une différence un peu moins importante reste intéressante pour renégocier votre prêt immobilier. Plus la différence sera importante, plus le gain espéré sera conséquent ;
  • Le capital à rembourser doit être idéalement de 70 000 €. Là encore, il s’agit d’un montant indicatif. Simulez une renégociation de prêt pour en savoir plus selon votre profil.

Quoi qu’il en soit, vous devez estimer le gain que vous pouvez obtenir grâce à cette renégociation et soustraire le montant des frais. La banque vous facture effectivement des frais de dossier pour cette opération.

Quel taux pour votre prêt ?
Je compare

Comment justifier la renégociation du prêt à sa banque ?

L’argumentation sera votre meilleure arme pour obtenir gain de cause et renégocier votre taux dans les meilleures conditions. À vous de convaincre votre banquier qu’il a intérêt à répondre favorablement à votre demande.

1 – Vouloir profiter des taux du moment qui sont plus intéressants

Avant de vous rendre chez votre banquier, étudiez le baromètre des taux de prêt immobilier afin de connaître la tendance actuelle. Cela ne signifiera pas nécessairement que vous pourrez obtenir le meilleur taux. Toutefois, si le taux moyen est bien plus bas qu’au moment de la souscription de votre prêt, vous disposez d’un argument solide. Par exemple, si vous avez aujourd’hui un taux à 2,50 % pour un prêt sur 20 ans, prenez rendez-vous, le taux médian sur cette période est de 1,65 % en juin 2022.

2 – Renégocier pour un futur projet

Si vous indiquez à votre banquier que vous avez besoin de renégocier pour réduire la durée du prêt afin de réaliser un nouveau projet à moyen terme, il pourra être séduit. Si vous laissez entendre à votre banquier que ce nouveau projet nécessitera un crédit dans sa banque, il pourrait se décider à vous octroyer un taux attractif. Le concept gagnant-gagnant fonctionne assez bien dans les établissements bancaires.

3 – Rapatrier des placements dans une autre banque

Pour obtenir la meilleure renégociation, les banques apprécient les contreparties. Vous avez effectué des placements dans une autre banque ou chez un assureur ? Votre banque actuelle est à même de vous les proposer ? Pourquoi ne pas envisager de transférer vos contrats ? Analysez bien les conditions, notamment en termes de frais, afin de ne pas être perdant.

Les placements ne sont pas les seuls leviers pour obtenir un meilleur taux. Comparez les offres d’assurances (auto, habitation, etc.) et profitez de votre droit de résilier après un an de contrat. Si la banque vous propose une offre attractive, la souscription de ces nouveaux contrats pourrait faire pencher la balance en votre faveur.

Dernière solution : opter pour un rachat de crédit

Le conseil de François !
Si malgré tout votre banquier n’accepte pas la renégociation ou refuse de vous octroyer le meilleur taux d’intérêt pour votre prêt immobilier, il vous reste une solution : la menace de quitter l’établissement.

Comparez les offres et envisagez le rachat de votre prêt immobilier par une banque concurrente. Analysez les taux proposés, calculez les frais facturés (frais de dossier, indemnités de remboursement anticipé et frais de garantie). Si l’offre concurrente reste intéressante malgré ces frais, pourquoi ne pas la présenter à votre banquier pour lui mettre la pression. Il peut alors décider de vous proposer un taux plus bas pour vous garder. Dans le cas contraire, changez de banque, cette démarche est aujourd’hui facilitée par l’aide à la mobilité bancaire.

Faire une demande en ligne
Partager sur
Faire une demande en ligne