Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

C’est quoi un garant de prêt immobilier ?

Pour s’assurer que vous allez bien rembourser le crédit immobilier qu’elle vous accorde, une banque peut demander à une personne de se porter caution. Celle-ci aura alors la responsabilité d’assurer vos mensualités si vous n’êtes plus en capacité de le faire.

C’est ça, un garant de prêt immobilier. Souvent, il s’agit de parents qui se portent caution de leur enfant pour son premier achat immobilier si celui-ci n’a pas un niveau de revenus encore suffisamment élevé.

Attention, la banque peut choisir de vous imposer ce garant avant la signature de l’offre de prêt, pensez-y donc !

Caution simple et caution solidaire

Se porter garant pour un prêt immobilier peut se décliner en 2 types de cautionnements bancaires : la caution simple et la caution solidaire. En fonction du mode de caution choisi, les obligations de la personne concernée peuvent différer. On vous fait un tableau récapitulatif.

Se porter garant d’un prêt immobilier
En caution simple En caution solidaire
Avec ce type de cautionnement, la banque prêteuse est tenu d’engager une procédure de recouvrement contre l’emprunteur avant d’envisager le recours à la caution.

Si ces poursuites échouent, la banque peut faire appel au garant pour honorer la dette.

Peu privilégiée par les banques, c’est la solution qui engage le moins la personne qui se porte garant.

Dans ce cas, et comme son nom l’indique, le garant et l’emprunteur s’exposent de la même manière.

Au moindre impayé, la banque s’adresse simultanément aux deux parties et peut poursuivre directement la caution.

L’insolvabilité de l’emprunteur n’entre pas en compte. La personne qui se porte caution est alors automatiquement chargée de régler la dette de l’emprunteur.

Plus sollicitée par les banques, cette solution offre davantage de réactivité.

Qui peut se porter garant pour un prêt immobilier ?

N’importe qui peut se porter garant d’un crédit immobilier, à condition qu’il s’agisse d’une personne physique ou d’une personne morale. À la différence d’une caution hypothécaire, le garant doit également être en capacité juridique et intellectuelle d’assumer son acte de cautionnement.

Peu importe donc qu’il s’agisse d’un parent, d’un proche, ou d’un tiers, le garant d’un prêt immobilier doit également être en capacité de rembourser l’emprunt. Un examen de profil est donc effectué pour vérifier s’il correspond aux critères financiers établis par la banque prêteuse.
Si l’accord de principe est trouvé, la personne qui se porte garant du prêt doit signer un contrat avec le prêteur. Ce document reprend tous les détails de la garantie et lui est adressé par courrier. Il est d’une durée équivalente à celle du contrat principal garanti.

Ce que le contrat du garant de prêt immobilier doit mentionner

  • À la différence du crédit immobilier initial, qui est de durée indéterminée, le contrat de garant ne peut dépasser 5 ans. Cette période est cependant renouvelable si le garant donne son accord.
  • Le montant du prêt garanti ne peut également pas dépasser le montant du prêt initial plus les intérêts.
  • Le montant total des intérêts à régler par la personne garante, ne peut dépasser 50% du montant principal.
  • Aucun coût supplémentaire et aucun dédommagement ne peuvent être exigés par la banque prêteuse.

Quel taux pour votre prêt ?
Je compare

Quel que soit l’âge du garant, c’est le banquier qui prend la décision

La plupart du temps, les jeunes emprunteurs manquent de garanties notamment dans le cadre de l’achat de son premier chez-soi, et ce même s’ils occupent des postes prometteurs tels que médecin ou ingénieur. Afin de pouvoir contracter un prêt immobilier, ils peuvent demander à leurs parents ou grands-parents retraités de se porter caution.

En effet, il n’y a légalement pas d’âge limite pour se porter caution, le banquier seul prenant la décision. Il doit bien sûr accepter ou refuser le garant dans le respect de la législation en vigueur et de la déontologie de sa profession.

Quelle sont les garanties attendues ?

Plus que l’âge du garant, ce qui intéresse en priorité le banquier, c’est que les garanties soient réunies en matière de remboursement de l’emprunt.

Il faut savoir que, contrairement à une idée assez répandue, une pension retraite est saisissable au même titre qu’un salaire, seule une part restant totalement à l’abri. Si le retraité dispose de revenus suffisants, il peut donc très bien se porter caution, surtout s’il est encore jeune, en bonne santé et que la durée du prêt est de 10 ans au plus. Un courtier immobilier peut vous aider à renforcer votre profil emprunteur en le peaufinant et augmenter vos chances d’obtention de crédit immobilier.

Même si la caution solidaire par un retraité risque d’être compliquée à mettre en place, une caution simple peut suffire au banquier, ce surtout si un patrimoine important est derrière. Un autre aspect qui a son importance est que si les parents ou grands-parents sont des bons clients de la banque, le banquier se montrera nettement plus conciliant. Au délà du statut de caution, Il est d’usage parfois que les jeunes emprunteurs demandent aux parents retraités d’être co-emprunteurs du bien sans être co-acquéreur.

Rien ne change pour l’assurance emprunteur

Une fois que le banquier a donné son accord de principe, l’emprunteur potentiel va devoir souscrire une assurance emprunteur. L’âge du garant du prêt n’entre pas en ligne de compte pour cette étape. Même si la banque a été particulièrement tolérante par rapport à l’âge de la caution solidaire, l’emprunteur a toute la latitude permise par la loi pour déléguer cette assurance.

Si l’emprunteur est jeune, il obtiendra un taux sensiblement inférieur à celui de l’assurance de groupe proposée par la banque. Le coût en sera d’autant plus intéressant en utilisant le comparateur lesfurets. Une fois la simulation terminée en quelques minutes, l’emprunteur dispose de devis détaillés offrant des garanties optimales. La souscription en ligne donne de plus la possibilité de réaliser des économies supplémentaires sur le coût annuel de la cotisation.

Si en cours de prêt, la situation financière de l’emprunteur se stabilise et qu’il désire libérer ses parents de la caution, un rachat de crédit lui apportera la solution.

Le conseil de François !
Une autre garantie, encore plus facile à mettre en œuvre, est l’hypothèque sur un bien immobilier appartenant au parent retraité. Cette forme de caution, dite réelle, ne concerne pas l’ensemble du patrimoine immobilier, mais un bien spécifique. S’il s’agit d’un bien intégré à la communauté des époux, les deux devront donner leur accord pour la caution.
Faire une demande en ligne
Partager sur
Faire une demande en ligne