Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

Comment faire un lissage pour un PTZ ?

Le lissage est une solution à envisager dès lors que vous souscrivez, a minima, deux prêts immobiliers. L’objectif de cette solution est de vous assurer une meilleure gestion de vos remboursements avec des mensualités constantes jusqu’au remboursement total de vos crédits.

Le PTZ est toujours souscrit conjointement à un prêt immobilier traditionnel. Le lissage permet de ne pas cumuler deux mensualités. D’autre part, n’oubliez pas qu’un différé s’opère pour le remboursement du PTZ.

Pour faire un lissage, la banque prend en compte le montant que vous devez rembourser pour votre prêt principal et votre prêt à taux zéro. Elle vous propose de rembourser de manière plus importante le premier crédit au début du remboursement. Lorsque le remboursement du PTZ se déclenche, les mensualités du crédit traditionnel baissent et s’ajoutent à celles du PTZ.

Comment calcule-t-on le lissage du PTZ ?

Exemple de PTZ avec lissage

Parce que les chiffres restent plus concrets que des mots, voici un exemple de remboursement avec lissage.

Vous réalisez un achat immobilier à hauteur de 200 000 € et pouvez financer 40 % de ce projet avec votre PTZ. Son montant est donc de 80 000 €. Votre prêt principal est de 120 000 € sur 20 ans. Vous commencez à rembourser votre PTZ au bout de 5 ans durant 15 ans.
Au total, frais inclus, vous devez rembourser 131 280 € pour votre prêt principal + 80 000 € pour votre PTZ, soit 211 280 €. Pour une mensualité constante, vous devrez rembourser chaque mois 880 € (hors assurance). Vous allez donc rembourser ce montant sur votre crédit principal dès la souscription du prêt, et ce pendant 5 ans. Lorsque vous commencerez à rembourser votre PTZ, la mensualité sera identique, mais vous rembourserez 444 € de PTZ et 436 € de crédit principal.

Exemple de PTZ sans lissage

Si vous choisissez de ne pas lisser les deux crédits, vous allez payer des mensualités relativement faibles durant les 5 premières années. En revanche, elles seront très importantes ensuite, lorsque vous commencerez à rembourser votre PTZ. Cela peut avoir un impact sur votre budget mensuel et vous mettre en difficulté.

Reprenons notre exemple sans lissage. Durant les 5 premières années, vous allez rembourser uniquement votre crédit immobilier principal à hauteur de 547 € par mois. Au bout de 5 ans, vous devrez ajouter le montant des mensualités du PTZ, à savoir 444 €. Durant les 15 dernières années, vous allez donc payer des mensualités de 991 € au lieu des 880 € prévus avec un lissage.

Quel taux pour votre prêt ?
Je compare

L’assurance emprunteur dans le cadre du lissage d’un PTZ

Si l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire sur le plan légal, rappelons qu’aucun organisme de crédit n’accepte de prêter une somme importante sur une longue durée sans garanties. L’assurance de prêt est donc implicitement imposée.

Cette assurance vient garantir tous les types de prêts immobiliers, qu’il s’agisse du prêt principal ou d’un prêt aidé tel que le PTZ. Chaque contrat de prêt est assuré individuellement. Aussi, lorsque vous remboursez vos mensualités de prêt, il faut ajouter l’assurance emprunteur. Elle est comprise dans le montant total à rembourser et fait ainsi l’objet, elle aussi, d’un lissage. Par exemple pour un PTZ à hauteur de 80 000 €, sans assurance, la mensualité est de 444 € sur 15 ans. Si vous payez 5 400 € d’assurance pour votre prêt à taux zéro (soit 30 € par mois), vous paierez chaque mois une mensualité de 474 €.

Le conseil de François !
N’oubliez pas que vous avez la possibilité, avec lesfurets, de comparer les assurances de prêt. Vous pouvez assurer votre crédit immobilier auprès de n’importe quel assureur de votre choix et changer d’assurance à tout moment pour faire des économies majeures sur le coût total de votre crédit immobilier et de votre PTZ.
Faire une demande en ligne
Partager sur
Faire une demande en ligne