MENU
Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

Conseil d’investissement en parking : focus sur l’importance de la situation géographique

La chasse ouverte aux véhicules en environnement urbain par les pouvoirs publics a pour effet de faire baisser la densité des voitures. Un investisseur potentiel peut dès lors se poser des questions sur la rentabilité de l’achat d’un lot de parkings, ou même d’une seule place qui sera ensuite louée. Il faut avant tout savoir que si le nombre de voitures est en baisse en ville, le nombre de places de parking en voirie, lui, se raréfie.

Certaines villes et certains quartiers sont plus touchés que d’autres par ce manque d’emplacement. La zone géographique sera pour l’investisseur un élément clé à prendre en compte dans le calcul de rentabilité du parking.

Investir dans un parking ou un garage : comment optimiser la rentabilité

Investir dans les grandes villes, mais aussi en centre-ville, reste le meilleur moyen d’être rentable dans ce type d’investissement. En moyenne, une place de parking en France s’achète 21 400 € pour un rendement de 5,83 %. L’emplacement du parking joue un rôle certain dans sa rentabilité, mais tout est relativisé du fait qu’un loyer élevé s’accompagne d’un prix d’achat proportionnel.

Investir dans un parking dans certains quartiers de Paris se révèle ainsi plus rentable, mais cet emplacement coûte bien plus cher à l’achat que la même place à Toulouse ou à Marseille. Comme tout placement financier immobilier, il faut par conséquent trouver le bon équilibre pour dégager une rentabilité nette maximale, en tenant compte de ce rapport entre le prix d’achat d’un lot de parkings et le prix de la revente.

Investir dans un parking ou un garage : gros plan sur les avantages

Généralement, la location d’une place de stationnement est certes moins rentable que pour un logement, mais acheter un parking pour le louer présente de nombreux autres avantages :

  • Ce type d’investissement est nettement moins contraignant. Lorsque la place de stationnement n’est pas associée à la location d’un logement, elle n’est pas soumise à la loi du 6 juillet 1989 sur les locations vides. Le prix des loyers est donc libre et peut être fixé en fonction de la conjoncture du marché.
  • L’investissement est facilement adaptable aux habitudes des locataires. Avec la mode des 4×4, la taille des voitures a progressé, un facteur à prendre en compte lors de l’achat de l’emplacement. Il coûtera certes plus cher, mais sera plus facile à louer et assurera une meilleure rentabilité.
  • Investir dans un parking présente un autre avantage non négligeable : les dégradations et l’entretien demandent un budget nettement inférieur à celui d’un logement. Toutefois, il est fortement recommandé de souscrire une assurance pour couvrir d’éventuels dommages sur le véhicule occupant la place de parking. En effet, un affaissement du sol ou du plafond, un incendie ou un dégât des eaux peut engager la responsabilité du propriétaire.

Pour ce qui est de la fiscalité sur les loyers des parkings, ces derniers sont imposés dans la catégorie des revenus fonciers. Si ceux-ci sont inférieurs à 15 000 €/an, le propriétaire bénéficie du régime simplifié du micro foncier.

Le conseil d'Hervé !
Pour protéger votre investissement, renseignez-vous sur toutes les assurances susceptibles de couvrir les places de parking, et comparez gratuitement les offres grâce au comparateur d’assurance LesFurets.com qui est entièrement indépendant.

Faire une demande en ligne
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne