MENU

Revendre sa maison avant cinq ans, mode d’emploi

Vous voulez revendre une maison que vous venez d’acheter ? Rien ne vous en empêche. En effet, la loi n’impose aucun délai pour la revente de biens immobiliers, même quand un emprunt est en cours.

De plus, la vente de la résidence principale est exonérée des plus-values sans condition de délai. Peu importe donc le bénéfice réalisé sur la vente, et ce, même si vous n’êtes propriétaire du bien immobilier que depuis quelques années.

Les experts immobiliers déconseillent souvent de vendre un appartement avant cinq ans, le temps d’amortir les frais de l’achat immobilier.

Peut-on vendre une maison sans rembourser le crédit ?

S’il est ainsi parfaitement possible de revendre sa maison au bout de deux ans, il est beaucoup plus difficile de vendre sa maison et garder son prêt.

En effet, dans la plupart des cas, c’est le bien immobilier lui-même qui fait office de garantie pour la banque, puisque, en cas d’impossibilité de votre part, sa vente pourrait rembourser l’emprunt contracté. Aussi, si voulez revendre votre appartement au bout de deux ans, devrez-vous utiliser l’argent de la vente pour solder le capital restant dû et vous acquitter des frais liés à un remboursement anticipé.

S’il ne vous reste qu’un an ou deux à rembourser, il peut être financièrement intéressant de trouver une solution amiable avec l’acheteur, par exemple une location avec promesse de vente, le tout cadré par un notaire.

Quelles taxes pour la revente d’une résidence secondaire ?

La maison que vous souhaitez revendre au bout de deux ans est votre résidence secondaire ?

Au bout d’une si courte période, vous ne bénéficierez :

  • ni de l’exonération des plus-value après 22 ans de détention ;
  • ni de celle sur les prélèvements sociaux après 30 ans de détention.

La plus-value nette obtenue après application des abattements sera taxée à hauteur de 34,5 % (18 % pour l’impôt et 15,5 % au titre des prélèvements fiscaux).

Vous souhaitez vendre avant cinq ans un appartement qui est un investissement locatif ? Remettez-vous-en à la tendance du marché. Pour ce qui concerne les plus-values, leur taxation est assez proche de celle des résidences secondaires.

Le conseil d'Hervé !
Vous vous êtes installé dans votre nouvel appartement avant d’avoir conclu la vente de l’ancien ? Votre ancienne résidence principale devient ainsi résidence secondaire, ce qui la soumet à l’application des plus-values. Soyez rassuré, le fisc prolonge l’exonération d’un an, sous réserve que le logement soit vide d’occupants, qu’il s’agisse de location ou à titre gracieux.
Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne