MENU

Un remboursement anticipé entraîne des frais

De l’héritage, à la mutation professionnelle en passant par un divorce, de nombreux événements peuvent amener à rembourser un prêt immobilier de manière anticipée. Cette opération induit certains frais, leur montant étant pour partie précisé dans le contrat. Dans tous les cas, ils ne peuvent pas excéder certains seuils :

  • 6 mois d’intérêt sur le capital remboursé ;
  • 3 % du capital restant dû.

Pour les prêts souscrits après le 1er juillet 1999, aucune indemnité ne peut être exigée dans les situations suivantes :

  • vente du logement suite à un changement de lieu de travail ;
  • cessation de l’activité professionnelle (licenciement…) ;
  • décès.

Pour l’assuré, il faut également prendre en compte les frais induits par la levée d’hypothèque ou du privilège du prêteur de deniers.

En dehors des situations où le remboursement anticipé est incontournable, il est essentiel de bien étudier l’intérêt de solder cet emprunt. Dans le cas d’une rentrée d’argent, l’utiliser pour rembourser le prêt n’est pas obligatoirement une opération financière intéressante. Tout dépend en fait de l’ancienneté de l’emprunt, de la durée restante et du taux d’intérêt.

Si votre emprunt est récent et bénéficie des derniers taux d’intérêt très bas, il peut être plus rentable de poursuivre les remboursements et d’investir tout ou partie de la somme. Parts de SCPI (société civile de placement immobilier), assurance-vie, placements en bourse et même autre achat immobilier, le choix est large.

Le rendement de vos placements viendra ainsi compenser une bonne partie des intérêts de l’emprunt, intérêts que vous pourrez déduire de vos revenus lors du calcul des impôts. Un autre avantage de poursuivre le remboursement du prêt est de conserver la disponibilité des fonds qui peuvent être utilisés à sa guise.

Remboursement anticipé partiel, également à adapter à la situation

Le remboursement anticipé d’un emprunt immobilier peut couvrir la totalité du capital restant dû mais l’assuré peut choisir d’en rembourser seulement une partie. Votre contrat peut par contre prévoir un seuil minimal de remboursement, qui est généralement fixé à 10 %.

Comme pour un remboursement total, le remboursement partiel s’accompagne de frais qu’il est important de connaître avant de prendre la décision définitive. Le remboursement partiel peut soit permettre de réduire le montant des mensualités en conservant la même durée, soit réduire la durée du prêt tout en conservant des mensualités identiques.

Dans tous les cas, un remboursement anticipé d’emprunt doit intervenir après avoir étudié tous les avantages et les inconvénients.

Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne