Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

Comment renégocier son prêt ?

Pour une renégociation de prêt réussie, vous devez en premier lieu consulter le baromètre des taux de prêt immobilier pour déterminer la différence avec votre taux actuel. Idéalement, elle doit être, a minima, de 0,7 %. Deux autres points sont à prendre en considération :

  1. Vous devez être au premier tiers du remboursement de votre prêt, période durant laquelle vous remboursez plus d’intérêts que de capital ;
  2. Le capital restant dû doit être au minimum de 70 000 € idéalement.

Vous réunissez toutes les conditions ? Il ne vous reste plus qu’à contacter votre banquier pour lui demander de baisser le taux de votre prêt immobilier. Préparez votre argumentation et indiquez-lui pourquoi vous souhaitez renégocier :

  • Les taux ont fortement baissé et vous souhaitez faire des économies ;
  • Vous avez besoin de réduire le montant de vos mensualités pour augmenter votre reste à vivre ;
  • Vous envisagez de réduire de la durée du prêt pour emprunter à nouveau à moyen terme.

Tentez d’être convaincant en acceptant aussi des contreparties (rapatriement de placements dans d’autres organismes, souscription de nouveaux contrats dans votre banque, etc.). En clair, expliquez à votre banquier qu’il s’agit d’une opération gagnant-gagnant.

Quel taux pour votre prêt ?
Je compare

Ne pas négliger l’assurance de prêt

Ce n’est pas parce que vous faites des économies grâce à la renégociation de votre prêt immobilier qu’il faut vous arrêter là. Un autre levier vous permet de faire des économies majeures : l’assurance emprunteur. Pour ne pas braquer votre banquier, n’évoquez pas votre volonté d’en changer avant le terme de votre renégociation.

Pour mémoire, l’assurance de prêt immobilier est cette couverture qui permet, selon les garanties souscrites, une prise en charge de vos mensualités ou du capital restant dû. Elle intervient en cas de décès, d’invalidité, d’arrêt de travail ou de perte d’emploi. Le niveau de prise en charge dépend de la quotité souscrite. Par exemple, si vous empruntez à deux, vous pouvez assurer chaque co-emprunteur à 50 % (un prêt doit toujours être assuré au minimum à 100 %). Si l’un de vous décède, l’assurance prend en charge 50 % du capital restant dû. Si chacun est assuré à 100 %, le conjoint survivant n’aura plus de crédit à rembourser.

Au moment de souscrire le crédit immobilier, la banque vous propose un contrat-groupe. Il s’agit d’un contrat bien plus cher que les contrats individuels. N’oubliez pas que la délégation d’assurance, selon la loi Lagarde de 2010, vous permet de souscrire une assurance individuelle. Rien ne vous contraint à accepter l’offre de votre banque.

Si vous n’avez pas bénéficié de la délégation d’assurance à la souscription du prêt, rassurez-vous. Vous pouvez encore résilier votre contrat pour en souscrire un plus avantageux et espérer une économie pouvant atteindre 50 %.

Comment renégocier l’assurance de prêt

La délégation d’assurance de la loi Lagarde permettant de choisir son assurance de prêt a été renforcée à plusieurs reprises. La loi Hamon offre la possibilité de résilier au cours de la première année du crédit. L’amendement Bourquin permet, quant à lui, de résilier chaque année à la date anniversaire.

Le conseil de François !
Aujourd’hui, la loi Lemoine vous offre encore plus de souplesse. À compter du 1er septembre 2022, tous les emprunteurs peuvent résilier leur assurance de prêt à tout moment (c’est déjà le cas depuis le 1er juin pour les nouveaux contrats).

Une seule règle est fixée pour que la banque autorise la délégation : souscrire un contrat d’assurance de prêt offrant, a minima, les mêmes garanties (la banque doit vous fournir une fiche standardisée d’information qui regroupe toutes les garanties de votre assurance de prêt). Si l’équivalence des garanties n’est pas respectée, votre demande sera refusée. En clair, vous ne prenez aucun risque en changeant d’assurance de prêt. Vous êtes certain d’être aussi bien couvert tout en faisant des économies.

Pour renégocier votre assurance emprunteur, trois solutions :

  1. Vous faites des demandes de devis à différents assureurs pour trouver la meilleure offre. Cette opération est toutefois particulièrement chronophage ;
  2. Vous faites appel à un courtier immobilier. Il saura s’adresser aux compagnies d’assurance capables de vous proposer la meilleure assurance. Non seulement vous pouvez envisager de belles économies, mais vous gagnez un temps précieux ;
  3. Vous comparez avec notre outil en ligne. Notre comparateur d’assurance est simple, rapide et gratuit. En quelques minutes, vous pourrez découvrir les offres concurrentes et estimer le gain grâce à cette opération.

Dès lors que vous avez trouvé une meilleure offre, il vous suffit de souscrire puis d’envoyer un courrier à votre banque en lui indiquant votre intention de résilier. Joignez votre nouveau contrat pour qu’elle puisse s’assurer de l’équivalence des garanties. Votre banque dispose d’un délai légal de 10 jours ouvrés.

Bon à savoir : la renégociation d’une assurance emprunteur n’engendre pas de frais, hormis d’éventuels frais de dossier pour l’ouverture de votre nouveau contrat.

Faire une demande en ligne
Partager sur
Faire une demande en ligne