MENU
Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faire une demande en ligne

Définition du prêt in fine

Par définition, le prêt in fine se distingue du prêt amortissable (crédit classique) par son mode de remboursement. En effectuant une simulation de prêt in fine, vous constaterez que l’emprunteur ne rembourse mensuellement que les intérêts de l’emprunt. Le capital sera soldé à la fin du prêt avec l’épargne constituée par les loyers perçus sur la location du bien immobilier. Ce type d’emprunt est en même temps un outil d’optimisation fiscale, ce qui n’en fait pas pour autant une solution universelle. Il est effectivement réservé à des cas précis.

Le prêt in fine est une forme de crédit particulièrement adapté à l’investissement locatif, et éventuellement à l’acquisition d’une résidence secondaire. Lors de la souscription du prêt, le banquier impose un produit de placement permettant de constituer une épargne équivalant en fin de prêt au minimum au montant du capital emprunté. Certains prêteurs n’obligent pas à souscrire à l’offre d’épargne de la banque et laissent l’emprunteur choisir son placement, sous réserve d’apporter des garanties certaines de rendement.

Prêt in fine et assurance

Le prêt in fine est une offre proposée par de nombreux établissements financiers au rang desquels se trouve le Crédit Agricole. Certaines banques accordent parfois un prêt in fine sans apport, mais cette offre est souvent assortie d’un taux prêt in fine variable. Simuler un exemple de prêt in fine permettra véritablement d’en comprendre le fonctionnement.

Par rapport à ce prêt plutôt complexe, on est amené à se poser cette question : que se passe-t-il si l’emprunteur décède en cours de prêt ? Cette hypothèse est envisagée avec l’exigence de la souscription d’une assurance-décès. Cette protection a bien sûr un coût, mais permet aux héritiers de récupérer un bien immobilier entièrement payé ainsi qu’une assurance-vie bénéficiant des avantages du régime de transmission hors succession. L’intérêt de l’assurance-décès est d’autant plus grand que l’âge du souscripteur n’est pas pris en compte.

Les avantages du prêt in fine

Le crédit in fine est considéré comme un crédit intéressant, mais risqué. Aussi, avant d’opter pour un prêt in fine, il est essentiel de bien cerner ses besoins et ses possibilités. Souscrire ce type de prêt demande des connaissances réelles en matière de placements financiers. Dans le cas contraire, mieux vaut faire appel à un conseiller pour vous accompagner. Le prêt in fine, avec ou sans apport, s’adresse particulièrement à certaines catégories d’emprunteurs : ceux disposant déjà de revenus locatifs.

Parmi les avantages, on notera :

  • La diminution de la base d’imposition foncière. Dans certaines situations, payer plus d’intérêt que rapportent les loyers peut se révéler intéressant pour un contribuable fortement imposé sur ses revenus locatifs existants.
  • Le prêt in fine est également intéressant pour ceux disposant d’un capital, par exemple suite à un héritage. Il permet de placer la somme héritée dans un bien immobilier sans augmenter son endettement ni fournir un réel effort financier.
  • La possibilité pour les emprunteurs qui font face à des difficultés pour obtenir l’accord de la banque pour un prêt classique de trouver une solution. Un exemple est l’emprunteur qui présente un taux d’endettement trop important, mais qui dispose d’un capital.

En présentant un projet bien calculé, le banquier sera alors assuré de percevoir les intérêts en cours de prêt et le capital à la fin. Le principal inconvénient de ce type de crédit reste le taux élevé du prêt in fine.

Le conseil d'Hervé !
Il est rare que les banques accordent un prêt in fine sans apport. Néanmoins, si votre apport personnel est limité, il est tout à fait possible de moduler les échéances en conséquence.
Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne