Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

Qu’est-ce qu’un taux directeur ?

Un taux directeur est un taux d’intérêt au jour le jour fixé par la banque centrale d’un pays ou d’une zone monétaire (par exemple, la Banque centrale européenne), qui permet à celle-ci de réguler l’activité économique. Le taux directeur impacte directement le prix du crédit et de l’épargne octroyée par les banques commerciales nationales qui répercutent les taux de la banque centrale.

Quel est le taux de la BCE ?

Lorsque l’on parle du taux de la BCE (Banque centrale européenne), on entend le taux de refinancement de la BCE, c’est-à-dire son taux principal ; il s’agit en quelque sorte du baromètre du crédit dans la zone euro.

Ce taux de la BCE est passé de 0,05 % à 0 % le 16 mars 2016. Pourquoi la BCE a-t-elle revu son taux à la baisse ? En appliquant un tel taux, la BCE entendait relancer la croissance dans la zone euro. L’objectif du niveau de ce taux était notamment de favoriser les crédits et donc de relancer les investissements.

À noter que le 16 mars 2016, la BCE a également revu à la baisse ses deux autres taux, qui sont le taux de rémunération des dépôts et le taux de prêt marginal. Le premier est passé à -0,50 % et le second à 0,25 %.

Quels sont les trois taux directeurs de la BCE ?

Créée en 1998, la Banque centrale européenne (BCE) a pour mission, en plus d’émettre la monnaie unique, de mener la politique monétaire européenne. Pour ce faire, la BCE dispose de trois taux d’intérêt à court terme : les taux directeurs.

Les taux directeurs sont les principaux outils à disposition de la BCE pour réguler l’inflation et le volume de liquidités en circulation dans la zone euro. Les variations des taux directeurs, que la BCE peut fixer librement, exercent une influence majeure sur l’activité économique de la zone euro.

Les taux directeurs de la BCE influent également sur les taux de change de l’euro. S’ils sont élevés, les crédits en euros seront plus rentables pour les organismes de prêts, qui privilégient alors davantage le marché de la zone euro, d’où une hausse de la demande de l’euro sur le marché des devises (Forex).

La BCE dispose de trois taux directeurs distincts : le taux de refinancement BCE, le taux de rémunération des dépôts et le taux de prêt marginal. Les voici en détails.

Le taux de refinancement BCE

C’est le principal taux directeur BCE. Il est l’outil majeur de la BCE pour réguler l’inflation. C’est sur la base de ce taux directeur BCE qu’elle alimente les différentes banques de la zone euro en liquidités.

Le taux de refinancement BCE est le taux d’intérêt auquel les banques commerciales nationales empruntent leurs liquidités. Rappelons que pour pouvoir accorder des crédits aux entreprises et particuliers, les banques commerciales nationales contractent des emprunts à court terme (une semaine) auprès de la BCE au taux de refinancement. Elles fixent ensuite leurs propres taux d’intérêt de telle sorte qu’ils soient supérieurs au taux de refinancement, ceci afin de réaliser des opérations rémunératrices.

Les banques commerciales nationales peuvent contracter de nouveaux emprunts au taux de refinancement chaque semaine auprès de la BCE pourvu qu’elles aient remboursé l’emprunt de la semaine précédente. Le taux de refinancement BCE est donc l’outil principal de la BCE pour réguler les volumes de crédits de la zone euro.

  • Lorsqu’il est bas, les taux d’intérêt des crédits octroyés aux entreprises et particuliers diminuent et les demandes de prêts augmentent.
  • À l’inverse, une hausse des taux de refinancement s’accompagne inévitablement d’une baisse de la demande de prêts.

Le taux de rémunération des dépôts

Celui-ci désigne quant à lui le taux de rémunération des réserves obligatoires des banques commerciales nationales. On entend par réserves obligatoires les les parts minimales des trésoreries des banques commerciales nationales qui doivent être déposées auprès de la banque centrale nationale. Rappelons que chaque pays de la zone euro possède une banque centrale.

Afin de compenser l’immobilisation des liquidités affectées aux réserves obligatoires, la BCE fixe un taux d’intérêt destiné à rémunérer les dépôts de réserves obligatoires.

  • Si ce taux de rémunération est bas ou bien négatif, les banques commerciales nationales auront tendance à ne pas conserver de liquidités et à accorder plus de crédits.
  • À l’inverse, si ce taux directeur BCE est élevé, les banques commerciales nationales conserveront leurs liquidités et accorderont moins de crédits, ce qui aura pour conséquence de freiner l’inflation.

Le taux de prêt marginal

À l’instar du taux de refinancement, le taux de prêt marginal désigne le taux d’intérêt payé par les banques commerciales nationales lorsqu’elles empruntent des liquidités à la BCE. Toutefois, les emprunts concernés par le taux de prêt marginal sont quotidiens tandis que les emprunts concernés par le taux de refinancement sont hebdomadaires.

En outre, dans le cas du taux de prêt marginal, les banques commerciales nationales ont l’obligation de fournir des créances en guise de garanties de leurs remboursements. Le taux de prêt marginal est le taux le plus élevé de la BCE.

À l’instar du taux de refinancement, les variations de ce taux impactent directement les variations des taux d’intérêt payés par les clients des banques commerciales nationales. Le taux de prêt marginal sert donc également à réguler l’inflation et le volume des liquidités en circulation au sein de la zone euro.

Quel taux pour votre prêt ?
Je compare

Pourquoi la BCE augmente-t-elle ses taux directeurs ?

La BCE augmente ses taux directeurs dans le but de ralentir la demande en liquidités émanant des banques commerciales nationales et, par conséquent, de freiner l’inflation. Il en résulte une augmentation des taux de crédits immobiliers, une diminution des demandes de crédit et une augmentation de l’épargne.

Quel est l’objectif d’une baisse des taux directeurs de la BCE ?

L’objectif de la BCE, lorsqu’elle baisse ses taux directeurs, est de diminuer les taux de prêt immobilier au sein de la zone euro, de favoriser les crédits et de relancer les investissements. En effet, si la BCE réduit ses taux directeurs, les banques commerciales nationales réduisent également leurs taux BCE prêt immobilier. Il est dès lors possible d’obtenir un prêt immobilier avec un taux d’intérêt avantageux. Néanmoins, qui dit taux directeurs faibles dit également diminution des intérêts sur les produits d’épargne, ce qui est dommageable pour les épargnants.

Quelle est la tendance des taux immobiliers ?

Les taux de prêts immobiliers sont aujourd’hui historiquement bas et cette tendance s’est amorcée il y a déjà de nombreuses années, plus précisément depuis 2008, date de la crise financière et économique. Jusqu’à cette date, les taux de prêt immobilier étaient particulièrement élevés. À partir de 2008, on a assisté à une diminution drastique des taux BCE prêt immobilier.

Dépassant les 5,00 % en 2008, les taux de prêt immobilier ont progressivement baissé pour atteindre environ 1,11 % en 2011. Depuis lors, les taux de prêt immobilier se sont plus ou moins maintenus à ce même niveau, d’où une situation de statu quo.

Quel taux immobilier en 2021 ?

Les taux de prêt immobilier sont aujourd’hui historiquement bas. D’après l’Observatoire Crédit Logement CSA, le taux d’intérêt moyen en mars 2021 était de 1,11 % (0,89 % sur 15 ans ; 1,01 % sur 20 ans ; 1,23 % sur 25 ans).

Saisissez votre code postal

Les taux fixes pour la France

Nombre d'années 7 ans 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans
Taux bas 0.19% 0.38% 0.56% 0.75% 0.98%
Taux médian 0.72% 0.84% 1.02% 1.18% 1.41%
Faire une demande en ligne
Partager sur
Faire une demande en ligne