MENU

Emprunter à taux fixe

Lorsque vous souscrivez un prêt immobilier, vous avez le choix d’emprunter à taux fixe, c’est-à-dire garder le même taux tout au long de votre crédit ou à taux variable. Pour cette deuxième option, votre taux d’intérêt est alors révisé de manière périodique car il est indexé sur un indice de référence, qui est le plus souvent l’Euribor.

Ce dernier fixe le taux auquel les banques sont autorisées à se prêter de l’argent dans la zone euro.

Emprunter à taux variable peut être judicieux si les taux sont hauts, car vous pariez ainsi sur la probabilité de les voir baisser et donc de réaliser de substantielles économies sur vos mensualités de remboursement.

Lorsque les taux sont bas, le plus pertinent reste d’emprunter à taux fixe. En cette période de remontée progressive des taux, vous vous assurez ainsi de bénéficier d’un taux avantageux pour les 10, 20 voire 30 prochaines années.

Si à l’avenir, les taux baissent de nouveau et deviennent plus avantageux que celui auquel vous avez négocié votre crédit immobilier, rien ne vous empêche de renégocier votre crédit par la suite.

Renégocier votre prêt

Si vous aviez déjà un emprunt en cours quand les taux ont commencé à baisser, vous avez la possibilité de renégocier votre crédit auprès de votre banque.

Les économies que vous pourrez réaliser se présentent de deux manières :

  • Vous pouvez garder le même montant pour vos mensualités mais diminuer la durée de remboursement.
  • Vous pouvez rester la même période de remboursement mais alléger vos mensualités.

Il n’y a pas réellement de choix plus judicieux qu’un autre. Cela dépend vraiment de votre situation personnelle et de vos projets en cours et futurs.

Sachez que votre banque n’a aucune obligation légale d’accepter votre proposition. Dans ce cas, vous pouvez vous tournez vers un autre établissement bancaire afin qu’il procède au rachat de votre crédit.

Faire racheter son crédit

Faire racheter son crédit par un établissement concurrent n’est pas idéal pour tous les emprunteurs. Par exemple, si votre crédit est pratiquement remboursé, cela ne vaut pas vraiment la peine. En effet, ce sont sur les premières années de crédit que vous remboursez les intérêts.

Il faut également que l’écart de taux entre celui de votre emprunt actuel et votre nouvelle offre soit assez conséquent et que vos économies soient réelles.

Sachez également que vous devrez montrer patte blanche à votre nouvel établissement bancaire. Depuis la souscription de votre prêt, votre situation a peut être changé. Elle peut s’être améliorée, mais si vous avez subi une perte de salaire ou souscrits un ou plusieurs crédits à la consommation par exemple… vous pourriez devenir un candidat moins attirant pour une banque et donc ne pas bénéficier des taux les plus bas.

Changer d’assurance emprunteur

Qui dit nouvelle offre de crédit, dit nouveau contrat d’assurance emprunteur. C’est une belle occasion de réaliser des économies. En effet, ces dernières années, la législation a évolué favorablement pour les consommateurs. Grâce à la loi Lagarde, vous n’êtes plus tenus de souscrire à l’assurance de prêt de la banque et disposez ainsi de la liberté de choisir le contrat qui correspond le mieux à votre profil et à vos finances. On appelle cela la délégation d’assurance.

Sachez que votre contrat devra tout de même fournir une couverture aussi importante que celui de la banque.

Ne négligez pas cet aspect de la renégociation ou du rachat de votre crédit car l’assurance emprunteur a un coût. Elle peut représenter jusqu’à 20% du prix de votre prêt immobilier.

Le conseil d'Hervé !
Pour rappel, les lois Hamon et Sapin 2 vous permettent de résilier votre assurance emprunteur quand vous le souhaitez. La première dans les 12 mois suivant la souscription, la seconde lorsque ce délai est dépassé.
Faire une demande en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande en ligne