Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

Quel est l’objectif du tiers financement ?

Entré en vigueur en 2016 dans le cadre de la loi Alur, le tiers financement vise à faciliter les procédures de travaux de rénovation énergétique d’une copropriété tout en soutenant financièrement cette dernière.

Objectif : inciter les copropriétés à lancer des travaux de rénovation visant à diminuer leur consommation énergétique.

Son fonctionnement est simple : un seul tiers financeur prend en charge l’intégralité des travaux de rénovation énergétique depuis la conception des travaux jusqu’à leur réalisation.

Ensuite, la copropriété verse à cette société un « loyer » dont le montant est inférieur ou égal aux économies d’énergies permises par la rénovation.

Mais comment faire financer ses travaux ?

Confier le projet de rénovation énergétique à un seul tiers financeur permet de gagner du temps. De 4 à 5 ans initialement, le projet peut être ramené à 2 ou 3 ans, par la mutualisation de l’ensemble des opérations à effectuer.

En effet, ce dernier :

  • Conçoit le programme de travaux
  • Demande des devis auprès de plusieurs entreprises
  • Établit un plan de financement des travaux

Le tiers financeur avance la totalité des frais pour le financement des travaux. Par la suite, il sera remboursé en fonction des économies d’énergie réalisées. Celles-ci sont mesurées sur une durée qui peut s’étendre de 15 à 20 ans.

Dans l’optique de se faire rembourser le financement de ses travaux, le tiers financeur doit justifier d’économies importantes réalisées après la rénovation énergétique. En effet, ce système de financement de travaux ne fonctionne que si la performance énergétique du logement est améliorée d’au moins 25%.

Réduire la facture des travaux

L’un des principaux avantages de ce système est également de réduire les coûts en mutualisant un certain nombre d’opérations. De plus :

  • Le tiers-financeur se charge de demander les aides financières (Ademe, aides de l’Etat…) qui peuvent parfois représenter un allègement de la facture de l’ordre de 20.000 à 25.000 euros par logement en plus des économies d’énergie permises.
  • Ce dernier peut également aider les particulier à obtenir eux aussi certaines aides (aides de l’Ana, éco-PTZ, le crédit d’impôt transition énergétique).
  • Nous l’avons vu, le tiers-financeur avance l’intégralité des frais. Ensuite, la copropriété le rembourse la société en lui versant un loyer grâce aux économies d’énergies réalisées sur une durée généralement comprise entre 15 et 20 ans.
Faire une demande en ligne
Partager sur
Faire une demande en ligne