Comparateur de prêt immobilier
Comparez les offres de prêt pour réaliser votre acquisition
Faites une demande en ligne
Partager sur

Comment financer ses travaux avec le prêt à taux zéro ?

Il existe deux manières de financer vos travaux dans l’ancien avec un prêt à taux zéro, à savoir :

Quelle est la différence entre un PTZ dans l’ancien avec travaux et un éco-PTZ ?

  • Le prêt à taux zéro permet de financer une partie de l’acquisition de votre bien immobilier qui sera votre résidence principale.
  • L’éco-PTZ, quant à lui, vise à financer des travaux dans votre résidence principale actuelle ou celle de vos locataires.
  • Le montant de l’éco-PTZ en 2022 est de 7 000 € à 30 000 € selon la nature des travaux (pour un logement collectif, le montant peut atteindre 50 000 €).
  • Le PTZ permet de financer jusqu’à 20 % ou 40 % du coût de l’opération. Le montant du PTZ est défini selon la zone d’habitation, la composition du foyer et les ressources des propriétaires. Il atteint au maximum 138 000 € en zone A ou A bis.
  • L’éco-PTZ peut se rembourser jusqu’à 15 ans.
  • Le PTZ se rembourse sur une période de 10 à 15 ans avec un différé de remboursement de 5, 10 ou 15 ans selon votre profil d’emprunteur.

Quels travaux sont éligibles pour bénéficier de l’éco-PTZ ?

Liste des travaux éligibles à l’éco-PTZ

Les travaux financés par un éco-prêt à taux zéro ont un objectif principal : améliorer les performances énergétiques de votre logement. Il peut également être octroyé pour des travaux d’assainissement non collectif.

Voici la liste des travaux concernés :

  • Isolation thermique de la toiture
  • Isolation thermique des murs donnant sur l’extérieur
  • Isolation thermique des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur
  • Isolation des planchers bas
  • Installation ou remplacement d’un chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire
  • Installation d’un chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable
  • Installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.

Les conditions d’éligibilité à l’éco-PTZ

Pour bénéficier de l’éco-PTZ, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Effectuer des travaux dans une résidence principale, qu’il s’agisse de la vôtre ou de celle de vos locataires
  • Améliorer les performances énergétiques du logement. Un diagnostic énergétique est réalisé avant et après travaux. Les objectifs à atteindre sont les suivants :
    • Consommation conventionnelle annuelle inférieure à 331 kWh/m² en énergie primaire sur le chauffage, le refroidissement et la production d’eau chaude
    • Un gain énergétique d’au moins 35 % pour ces mêmes usages
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l’environnement)
  • Le logement doit avoir plus de 2 ans lors du début des travaux
  • Les travaux doivent être réalisés dans les 3 ans qui suivent l’émission de l’offre de prêt.
Quel taux pour votre prêt ?
Je compare

Quels travaux sont éligibles pour bénéficier du PTZ dans l’ancien ?

Liste des travaux pour le PTZ ancien

Tous les travaux ne sont pas éligibles. Pour bénéficier du PTZ, vous pouvez envisager les travaux suivants :

  • Modernisation du logement
  • Aménagement ou assainissement de la surface habitable
  • Création de nouveaux espaces habitables ou de surfaces annexes, telles qu’un garage ou une terrasse
  • Amélioration des performances énergétiques. Comme pour l’éco-PTZ, un audit énergétique avant et après travaux permet de constater l’évolution et de s’assurer que les conditions sont remplies. Le logement doit présenter, après travaux, une consommation annuelle maximale de 331 kWh/m².

Les conditions d’éligibilité au PTZ dans l’ancien

Pour bénéficier du PTZ dans l’ancien et financer une partie de votre acquisition grâce au prêt à taux zéro, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Vous êtes primo-accédant (sauf rares exceptions)
  • Vous financez, au minimum, des travaux à hauteur de 25 % du coût de l’opération
  • Vous vivez en zone B2 ou C
  • Vos revenus ne dépassent pas les plafonds indiqués selon votre zone et la composition de votre foyer
  • Le logement devient votre résidence principale au maximum un an après l’achèvement des travaux.
Faire une demande en ligne
Partager sur
Faire une demande en ligne