Comparateur de rachat de crédits
Regroupez vos crédits et baissez vos mensualités jusqu'à 60%
Faire une demande
Partager sur

Rachat de crédit : pourquoi y recourir ?

Éviter le surendettement

C’est parfois la seule solution. De nombreux Français qui travaillent disposent de revenus qui ne leur permettent que de « survivre ». Dans ce contexte, les dépenses du ménage sont consacrées au logement et à l’alimentation. Les Français ont donc recours au crédit à la consommation pour s’équiper en meubles, organiser un mariage, ou acheter une voiture par exemple.

Ces petits crédits permettent de réaliser des projets et d’améliorer le quotidien. Mais, lorsqu’ils s’accumulent, la pression sur les détenteurs de crédits peut devenir trop forte, si bien qu’il est impossible d’assumer l’intégralité des charges. Et c’est d’autant plus vrai lorsque l’on se trouve en CDD, en intérim, ou lorsqu’on est indépendant. Bref, quand les revenus manquent de régularité.

Faire racheter ses crédits permet donc d’allonger la durée de remboursement, et de diminuer les mensualités, afin d’éviter de se retrouver en situation de surendettement.

Simplifier et alléger la pression des crédits sur le ménage

Le rachat de crédit ne s’adresse toutefois pas uniquement aux personnes qui rencontrent de sérieuses difficultés financières. Réaménager ses prêts s’avère également intéressant pour les personnes qui souhaitent simplement bénéficier d’une seule mensualité, en négociant un taux d’intérêt plus attractif. Cette renégociation du taux peut alléger le coût total des crédits, et permettre de dégager une somme d’argent mensuelle pour vivre plus sereinement, ou réaliser un projet nécessitant un nouveau financement.

Nos conseils pour obtenir un rachat de crédit en CDD

CDD : un contrat de plus en plus sollicité par les employeurs

En préambule, revenons sur la situation des contrats à durée déterminée sur le marché de l’emploi en France. Si le recours au CDD par les employeurs était assez rare dans les années 1970, il est devenu de plus en plus utilisé au fil des années, si bien que plus d’un Français sur dix travaille actuellement en CDD. Notons également que la part des CDD représentait, en 2017, 87% des embauches, contre 76% en 1993.

Vous l’aurez compris : vous n’êtes pas seul. De plus en plus d’entreprises préfèrent embaucher en CDD, afin d’éviter de devoir licencier si l’activité n’est pas suffisante.

CDD : un frein au rachat de crédit pour les banques

La grande différence entre le CDD et le CDI, c’est la sécurité de l’emploi. Comme nous venons de l’évoquer, bénéficier d’un CDI limite grandement le risque de se retrouver au chômage. En revanche, le CDD est par définition limité, même s’il peut être de longue durée et reconduit.

Aussi, les banques et organismes financeurs préfèrent prêter à des fonctionnaires qui disposent d’une sécurité de l’emploi maximale, puis à des personnes en CDI, signe d’une certaine stabilité et de revenus pérennes. Car travailler en CDD ou en missions d’intérim n’a pas nécessairement d’influence sur le niveau de rémunération. Ces contrats qualifiés de précaires portent en revanche l’inconvénient de l’incertitude sur l’avenir. Soit le contraire de ce que recherchent les banques qui souhaitent être rassurées sur les capacités de remboursement des emprunteurs.

En cela, être en CCD constitue un véritable obstacle à l’obtention d’un prêt. Cela ne signifie pas pour autant qu’un rachat de crédit en CDD ou que le rachat de crédit pour un intérimaire est impossible, surtout au regard de l’évolution du marché de l’emploi préalablement décrit.

Regrouper en une seule et même mensualité différents crédits
Je compare

Rachat de crédit en CDD : les banques de moins en moins réticentes

Trouver un financement pour acquérir un bien immobilier est toujours plus difficile pour les personnes en CDD ou en activité non salariée avec, outre les difficultés pour obtenir une offre de prêt, des conditions moins favorables sur les emprunts (taux plus élevé, assurance emprunteur plus coûteuse…).

Néanmoins, le rachat de crédit s’adresse justement aussi à des personnes qui rencontrent des difficultés financières pour rembourser les mensualités de leurs divers emprunts bancaires. Un organisme de rachat de crédit sera donc plus ouvert sur le fait de ne pas disposer d’un contrat de travail à durée indéterminée. Ce type d’établissement pourra en effet racheter des crédits de personnes en CDD, en intérim, ou d’indépendants.

Toutefois, une banque cherche toujours à limiter les risques de non-recouvrement des mensualités. C’est pourquoi il est conseillé de bien vérifier les conditions proposées. D’où l’intérêt de recourir à un comparateur de rachat de crédit et d’effectuer plusieurs simulations.

Rachat de crédit en CDD : comment constituer un dossier de financement solide  ?

Mettre en avant la stabilité professionnelle des emprunteurs

Certes, les banques vont en priorité étudier votre situation professionnelle, et ne vont pas manquer de remarquer votre statut. Il est toutefois possible de contrecarrer cette première annonce par des arguments en votre faveur, aux premiers rangs desquels vous pourrez citer :

  • Des contrats de travail réguliers et (quasiment) sans interruption depuis plusieurs mois ou années
  • Des CDD récurrents dans la fonction publique
  • Un co-emprunteur qui, lui, est fonctionnaire ou en CDI
  • Des contrats dans un secteur en bonne santé économique, et qui n’est pas ou peu sujet au chômage (agriculture, BTP, restauration…)
  • Des CDD ou missions d’intérim considérées comme un préambule à un CDI, ou avec de bonnes perspectives d’embauche
  • Une bonne gestion des finances du ménage, malgré vos crédits en cours (absence de découverts)
  • Des aides de Pôle emploi et autres allocations pérennes
  • Un patrimoine immobilier…

Le rachat de crédit pour le personnel en CDD est donc tout à fait possible, à condition d’apporter la preuve d’une certaine stabilité de revenus. Les critères étudiés par les banques sont nombreux, et un rachat de crédit en CDD dans la fonction publique pourra par exemple être préféré à tout autre crédit d’une personne en CDI dans un secteur en crise.

En sus des bulletins de paie des derniers mois, fournir vos derniers avis d’imposition permettra de justifier des revenus suffisants et réguliers des emprunteurs. La démarche consistant à faire racheter ses crédits est en outre bien perçue, puisqu’elle a justement pour but d’alléger les charges des emprunteurs, contrairement au fait de contracter un nouveau crédit à la consommation.

D’autres arguments à faire valoir

Si les finances, et notamment la stabilité professionnelle des emprunteurs, sont les critères déterminants pour accepter un rachat de crédit et obtenir un taux attractif, les emprunteurs peuvent également mettre en exergue d’autres aspects capables de rassurer l’organisme prêteur. Parmi ces arguments, vous pourrez invoquer :

  • Votre âge, si vous avez moins de 50 ans, et si le rachat de crédit comprend un prêt immobilier
  • Votre santé, si vous êtes non-fumeur, ce qui limite les risques de maladies graves et, in fine, d’impossibilité de rembourser
  • Votre mariage, ce qui rassure la banque sur votre stabilité personnelle
  • Votre volonté d’établir vos divers comptes au sein de l’organisme financier en question, permettant au conseiller d’enregistrer de nouveaux clients

Conclusion : les éléments du dossier pour un rachat de crédit en CDD

En l’absence de contrat de travail à durée indéterminée, le dossier présenté à la banque doit être le plus complet et rassurant possible. Voici la liste des documents à fournir :

  • Une fiche de présentation de l’emprunteur ou des co-emprunteurs (état civil, coordonnées, situation matrimoniale, profession…) ainsi que la photocopie des cartes d’identité et l’objet de la demande de financement
  • Tout document justifiant vos revenus et une certaine stabilité financière : bulletins de paie, revenus d’activité non salariée, revenus fonciers, avis d’imposition des trois dernières années, contrats de travail, promesse d’embauche, attestation d’allocations…
  • Les derniers relevés bancaires montrant l’absence de découvert et la bonne gestion du ménage.
  • Les tableaux d’amortissement des crédits conso et éventuellement du prêt immobilier.
  • L’attestation de propriété du bien en cas de rachat de crédit immobilier.
Faire une demande de rachat de crédits
Partager sur
Faire une demande de rachat de crédits