MENU
Comparateur de rachat de crédits
Regroupez vos crédits et baissez vos mensualités jusqu'à 60%
Faire une demande

Diversification des organismes prêteurs, taux d’intérêt historiquement bas, les conditions actuelles se prêtent bien au rachat de crédit. Le procédé est simple : votre banque ou une banque tierce rachète tout ou partie de vos prêts en court. Si ce rachat allonge la durée du prêt, il permet de diminuer les mensualités, et donc d’alléger la dette. Prêt à passer le cap ? Voici d’abord quelques erreurs à éviter.

Rachat de crédits piège n°1 : Croire en la solution miracle

Soyons clairs, le rachat de crédit n’est pas une solution miracle. L’emprunteur doit garder à l’esprit qu’il n’améliore sa situation qu’à court-terme. Ses mensualités vont certes baisser, mais leur durée va s’allonger : il faut être prêt à engager un effort durable.

Avant de vous lancer, faites le point : votre situation est-elle stable ? Votre revenu est-il fixe ? Êtes-vous régulièrement à découvert ? Est-ce que votre crédit vous pèse ? Si vous êtes en capacité d’assumer ce remboursement jusqu’à son terme, tous les feux sont au vert.

Vous êtes déjà en difficulté ? N’attendez pas d’être dépassé par les événements : plus vous accumulerez de retard dans vos remboursements et paiements de charges, moins votre demande sera susceptible d’être acceptée. Et en cas d’inscription sur un fichier de la Banque de France, votre profil emprunteur sera fragilisé.

Rachat de crédits piège n°2 : Ne pas prendre en compte les frais

Attention : un rachat de crédit n’est pas gratuit ! Il peut faire l’objet de frais, pouvant aller de 500 à 1000 euros. Ces derniers intègrent les frais relatifs au rachat de crédit (frais de dossier ou de constitution de garantie), les frais liés au remboursement anticipé (IRA) dont le montant s’élève à 3% de la somme restant due, et les frais liés au coût de la mainlevée de l’hypothèque.

Parlez-en d’abord à votre banquier qui vous donnera une estimation.

Rachat de crédits piège n° 3 : Ignorer la concurrence

Le rachat de crédit est avant tout un acte commercial. Renseignez-vous, l’herbe est peut-être plus verte ailleurs !

Challengez votre banque : consultez les offres d’autres établissements et présentez-leur votre dossier. Ainsi muni des conditions et opportunités offerte par la concurrence, vous serez plus à même de négocier avec votre banquier.

Rachat de crédits piège n°4 : Se tromper de courtier

Dans le cadre d’un rachat de crédit, vous pouvez faire appel à un courtier en crédit immobilier. Son rôle est de faire le point sur votre situation, puis de faire jouer la concurrence à votre place. Il saura également présenter et défendre votre dossier auprès des organismes prêteurs. Prenez garde à choisir la bonne personne !

Ce service peut être gratuit ou engager des frais : éclaircissez bien ce point en amont. L’écoute bienveillante et la transparence absolue sur les frais sont deux critères essentiels pour faire votre choix.

Enfin, vérifiez que votre courtier est bien agréé : tous les courtiers en rachat de crédits doivent avoir le statut d’intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement (IOBS) et être inscrits à l’ORIAS, un fichier national qui vous permet de vous assurer qu’ils remplissent les conditions légales d’exercice de leur métier.

Rachat de crédits piège n°5 : Ne pas prendre en compte tous les taux

Vos yeux sont rivés sur le taux d’intérêt ? N’oubliez pas le TAEG ou Taux Annuel Effectif Global. Ce dernier comprend le taux d’intérêt et les frais annexes (assurances, frais de dossier, pénalités de remboursement anticipé etc.).

Le TAEG doit donc être un indicateur décisif dans votre choix. Il vous permettra de savoir combien vous rembourserez chaque mois, et calculera ce que votre prêt vous coûtera in fine.

De même, n’oubliez pas le taux de l’assurance emprunteur qui est tout aussi important, et devra faire l’objet d’une négociation.

Le conseil d'Hervé !
Avant de vous lancer dans une procédure de rachat de crédits, faites une première simulation gratuite et sans engagement !
Faire une demande de rachat de crédits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande de rachat de crédits