MENU
Comparateur de rachat de crédits
Regroupez vos crédits et baissez vos mensualités jusqu'à 60%
Faire une demande

Loyer pesant, hausse du coût de la vie, brusque changement de situation personnelle ou professionnelle (chômage, divorce, décès du conjoint…), les raisons menant à l’endettement, voire au surendettement, sont nombreuses. Un cercle vicieux qui aboutit souvent au fichage FICP.

Qu’est ce le FICP ?

Mis en place dans le cadre la loi Neiertz du 31 décembre 1989, le fichier national des incidents de remboursement de crédits aux particuliers (FICP) se présente comme une mesure préventive dans le traitement du surendettement. Géré par la seule Banque de France, ce fichier recense les auteurs d’incidents de paiement caractérisés. Il a pour objectif d’informer les banques et les organismes de crédit des difficultés des personnes inscrites à rembourser un crédit. Il ne peut être consulté que lors d’une nouvelle demande de prêt.

L’inscription se fait après deux mensualités impayées ou suite à une mise en demeure restée infructueuse demandant le paiement de payer l’intégralité du capital restant dû. La durée d’inscription est normalement de 5 ans, mais est radiée lorsqu’une régularisation intervient. L’effacement au FICP est réalisé par l’organisme de crédit ayant procédé à l’inscription de l’incident de paiement. Comme pour toutes données à caractère personnel, la personne inscrite possède un droit de consultation et éventuellement de modification.

Être fiché au FICP, qu’est-ce que ça implique ?

Le FICP (Fichier des Incidents de Remboursement des Crédits) est un registre de la Banque de France qui répertorie les particuliers et ménages montrant des difficultés à rembourser leurs emprunts. Il a pour but d’éviter le surendettement des personnes fichées.

Le fichage FICP intervient lors d’un incident de remboursement d’un crédit. Si vous ne remboursez pas deux mensualités de prêts consécutives par exemple, vous pouvez être fiché par la Banque de France. Suite à ce fichage, vous disposez de 30 jours pour régulariser la situation. Si vous ne le faites pas, votre inscription au FICP est effective pour une durée de 5 ans.

En revanche, même si une personne fichée FICP est considérée comme présentant un risque potentiel pour les organismes de prêt, ce fichage ne constitue pas légalement une interdiction de crédit. Une personne répertoriée au FICP peut donc emprunter de nouveau : c’est à la banque de décider !

Peut-on faire un rachat de crédit quand on est fiché au FICP ?

Oui, il est possible de souscrire à un rachat de crédit en étant fiché FICP, mais ce n’est pas simple !

Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, comme 58% des Français, votre dossier sera valorisé. En effet, ce bien fait alors office de garantie d’hypothèque aux yeux de la banque qui, en cas de défaut de paiement, pourra procéder à la vente du bien. Attention cependant : la marge hypothécaire ne doit pas dépasser les 70% de la valeur expertisée du bien immobilier.

Si vous êtes locataire et inscrit au FICP, les organismes prêteurs seront plus susceptibles de refuser votre demande. Une seule solution : régulariser rapidement votre situation ! Vous pouvez aussi faire appel à vos proches qui se porteront cautions hypothécaires s’ils sont propriétaires.

Peut-on avoir recours au rachat de crédit pour ne plus être fiché au FICP ?

Et si, pour régulariser votre situation, vous faisiez racheter votre crédit ? C’est une solution qui s’envisage car elle présente de nombreux avantages :
Restructuration de vos dettes
Règlement des mensualités impayées et du capital restant dû de vos crédits
Allégement de vos mensualités

Les organismes de crédit sont de plus en plus compréhensifs vis-à-vis des dossiers « à risque », et certains proposent ce type d’opération. Si vous êtes propriétaire, ce sera plus simple pour vous de trouver une banque acceptant votre demande de rachat de crédit. Dans le cas contraire, il vous faudra négocier.

Pour obtenir un rachat de crédit plus facilement, vous devrez constituer un dossier solide témoignant de votre « bon profil » (fiabilité, ancienneté dans votre banque…), de la stabilité de votre situation (CDI, sécurité de l’emploi…), de vos revenus (bulletins de salaire, augmentation…), et qui présentera un plan de remboursement réalisable.

Le conseil d'Hervé !
Faites appel à un courtier ou à un IOB. Cet expert vous proposera un diagnostic gratuit et se chargera de défendre votre dossier auprès des banques à votre place. Notre partenaire courtier Solutis trouve pour vous les meilleures conditions de rachat de crédit auprès des partenaire bancaires agréés, profitez-en !
Faire une demande de rachat de crédits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande de rachat de crédits