MENU
Comparateur de rachat de crédits
Regroupez vos crédits et baissez vos mensualités jusqu'à 60%
Faire une demande
Partager sur

Souscrire un crédit en étant interdit bancaire : une situation complexe pour l’emprunteur

L’interdit bancaire : qu’est-ce que c’est ?

L’interdiction bancaire arrive généralement après un usage abusif de sa carte bancaire ou une émission de chèques sans provision. Il est alors impossible d’utiliser sa carte bleue ou son chéquier. Cette interdiction bancaire concerne alors tous vos comptes bancaires. Sa durée maximale est de 5 ans.

Une difficulté à attirer les organismes de crédit

S’il vous est alors incapable d’honorer dans l’immédiat vos paiements, vous serez fiché au Fichier Central des Chèques Impayés (FCC) ou au Fichier National des Incidents de Remboursement de Crédits aux Particuliers (FICP). De tels fichages auprès de la Banque de France vous empêcheront alors de vous rapprocher d’organismes de prêt tout en étant interdit bancaire, ces derniers doutant alors de votre solvabilité et de votre stabilité financière.

Mais il est justement urgent pour ces personnes-là de disposer d’argent pour s’en sortir. En plus, chaque organisme a la capacité de consulter le fichage de chaque individu afin de vérifier sa situation financière, ce qui rend très difficile toute négociation.

Il est alors important de se rapprocher d’un organisme de prêt pour interdit bancaire. De nombreuses banques vous refuseront, mais certaines seront plus aptes à vous recevoir, comme La Banque Postale ou encore La Caisse d’Epargne Île-de-France. D’autres organismes, comme la CAF ou La Croix Rouge, se proposent également d’aider les personnes en difficulté.

En se rapprochant de ces entreprises, l’emprunteur a alors la possibilité de procéder à un rachat de crédit afin de pallier au surendettement.

Le rachat de crédit pour interdit bancaire : quels avantages ?

Le rachat de crédit

Le concept de rachat de crédits est assez simple puisqu’il s’agit de regrouper tous vos différents crédits afin de n’avoir qu’une unique mensualité à payer. Toute personne ayant contracté plusieurs emprunts peut recourir au rachat de crédit conso.

Il est important de noter que les crédits à la consommation peuvent être regroupés avec les crédits immobiliers, pour alléger encore plus les charges des ménages déjà endettés.

Cette fusion des emprunts permet d’obtenir une plus longue marge de remboursement dans le temps, en plus d’une mensualité considérablement réduite. Le pouvoir d’achat augmentera automatiquement, pour plus de tranquillité d’esprit au quotidien.

Le rachat de crédit pour interdit bancaire

Lorsqu’un emprunteur croule sous les dettes, il a évidemment du mal à s’acquitter de ses mensualités, ce qui peut induire des incidents de paiement. Ceci peut mener à une interdiction bancaire et à une inscription au Fichier National des Incidents de Remboursement de Crédits aux Particuliers (FICP), répertoire géré par la Banque de France dont nous vous parlions plus tôt.

Afin de lever l’interdiction, l’emprunteur a la possibilité de faire appel à un organisme de crédit pour interdit bancaire qui puisse racheter les prêts contractés et honorer les chèques impayés. Il existe toutefois des solutions de rachat de crédit pour fiché à la Banque de France. Résultat : les dettes peuvent être restructurées et un revenu supplémentaire devient même envisageable.

En d’autres termes, le rachat de crédit en surendettement permet de régulariser les situations compliquées et offre l’opportunité de rééquilibrer le budget familial sans être obligé de contracter de nouveaux emprunts. C’est une solution simple qui ouvre des portes sur de nouveaux projets grâce aux économies qu’elle permet de réaliser.

Regrouper en une seule et même mensualité différents crédits
Je compare

Focus sur le rachat de crédit pour fiché FICP

Le rachat de crédit FICP (Fichier National des Incidents de Remboursement de Crédits aux Particuliers) s’applique aux personnes ayant connu des incidents de paiement caractérisé.

Il recense les particuliers ayant connu des incidents de paiement, et dont la situation n’a pas été régularisée. Ce fichier permet aux établissements financiers de savoir si leur client a des difficultés financières, ou s’il semble en mesure d’honorer un nouveau crédit. Par conséquent, lorsque l’emprunteur est fiché au FICP, il lui est presque impossible de recourir à un nouvel emprunt, même s’il s’agit d’un regroupement de crédits visant à allonger la durée de remboursement, pour obtenir de plus petites mensualités et un taux d’endettement plus faible. Paradoxalement, il lui faut d’abord régulariser sa situation pour pouvoir réaliser de nouvelles opérations.

Lorsqu’un emprunteur est fiché FICP, il ne peut souscrire à un rachat de prêt que s’il est propriétaire. En effet, dans ce cas, le bien immobilier sert de garantie hypothèque pour couvrir les éventuels défauts de paiements. En revanche, un locataire inscrit au fichier FICP ne peut pas faire de demande de regroupement de crédit.

Notons également qu’il est souvent compliqué de trouver une banque acceptant d’étudier le dossier d’un client fiché FICP. En effet, les établissements financiers n’ont pas l’obligation de se justifier lorsqu’ils refusent une entrée en relation avec un nouveau client. La plupart du temps, ils ne souhaitent donc pas prendre le risque d’accorder un prêt à une personne rencontrant déjà des difficultés financières.

Enfin, si le client fiché FICP parvient tout de même à trouver un organisme de crédit pour regrouper l’ensemble de ses prêts, sachez que cette opération se fait généralement à un taux plus élevé que la moyenne. Comme il s’agit d’un dossier présentant un risque accru, cela entraîne une augmentation du coût du crédit.

Ces incidents de paiement caractérisé doivent être déclarés dès la deuxième échéance impayée ou à partir d’un défaut de paiement de 90 jours. Le débiteur a alors un délai de paiement d’un mois pour régulariser sa situation.

Quelles sont les démarches à suivre pour un rachat de prêt pour interdit bancaire ?

  • Le rachat de crédit pour interdit bancaire ne se fait pas n’importe comment. Il faut savoir rester vigilant dans la mesure où certaines offres alléchantes constituent de réelles arnaques. D’où l’intérêt de procéder à une comparaison des multiples propositions avant de se décider.
  • Le dossier pour l’étude approfondie d’un rachat de crédit doit mentionner l’état civil, les revenus et crédits (prêt immobilier, crédits à la consommation, prêts personnels et dettes diverses), les pièces justificatives de la situation réelle comme les derniers bulletins de salaire ou les relevés de crédit les plus récents. L’analyse du dossier devra ensuite faire l’objet d’une acceptation avant que l’établissement n’entame les procédures de rachat des crédits. Les créanciers seront intégralement remboursés, l’interdiction bancaire sera levée et la mensualité unique sera alors instaurée.
  • Il faut savoir que chaque organisme a ses propres règles. Les plafonds de rachat des crédits et les durées de remboursement proposées sont, de ce fait, variables. Il en va de même pour les taux d’intérêt. Avant de se lancer, mieux vaut se renseigner sur les conditions fixées par l’établissement financier.
Faire une demande de rachat de crédits
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande de rachat de crédits