MENU
Comparateur de rachat de crédits
Regroupez vos crédits et baissez vos mensualités jusqu'à 60%
Faire une demande
Partager sur

Le découvert bancaire : un prêt à la consommation coûteux

Certains ménages n’ont d’autres choix que de « jouer » tous les mois avec leur découvert. Les revenus et/ou allocations permettent tout juste de couvrir le loyer ou la mensualité du prêt immobilier, ainsi que les autres charges fixes du ménage ? Dans ce cas, le moindre imprévu fait basculer le ménage dans une situation extrêmement inconfortable : le découvert, soit le fait de vivre à crédit de la banque. Car, légalement, il faut savoir que le découvert est considéré comme un crédit à la consommation.

La banque accepte un certain niveau de découvert, mais cela – comme pour un prêt classique – n’est pas sans engendrer des frais. Des intérêts sont en effet prélevés par l’établissement bancaire à chaque fois que vous vous retrouverez en négatif dans vos comptes. Cette situation n’est, en plus, pas acceptée indéfiniment par la banque. C’est pourquoi il convient de s’interroger sur la pertinence d’un rachat de crédit avec découvert bancaire.

Le découvert bancaire autorisé : une souplesse encadrée par la banque et la loi

Lorsque vous ouvrez un compte dans une banque, outre le choix de la carte bancaire et autres options à inclure dans votre contrat, vous devez signer un accord avec l’établissement. Ce document précise tout d’abord le montant de découvert autorisé. Il pourra être plus ou moins important en fonction des banques. Cette autorisation de découvert est parfois même un critère de choix pour certains ménages qui souhaitent disposer d’une sécurité suffisante. Le contrat doit également mentionner le taux d’intérêt affecté au recours au découvert autorisé. En clair, l’organisme définit comment il sera rémunéré de vos découverts. On les appelle communément les agios. À vous d’accepter ce taux, de le négocier, ou de ne pas y souscrire.

Enfin, les conditions de remboursement devront également être évoquées. Chaque groupe bancaire dépend de barèmes qu’il applique et, en fonction de l’agence choisie, vos frais peuvent être très différents si vous passez dans le rouge. Dans ces conditions, c’est notamment la durée maximale du découvert qu’il convient de vérifier. Celle-ci court généralement sur plusieurs semaines ou quelques mois. Légalement, il ne peut toutefois pas dépasser trois mois consécutifs. Si vous respectez ces délais et le seuil admis, vous pourrez continuer à utiliser votre carte bancaire, émettre des chèques et retirer de l’argent liquide.

Regrouper en une seule et même mensualité différents crédits
Je compare

Le découvert non autorisé : la menace de l’interdiction bancaire

Si les frais bancaires peuvent rester limités dans le cadre d’un découvert autorisé, ils risquent de s’envoler si vous franchissez le seuil de ce découvert. Car le découvert non autorisé implique non seulement le paiement d’agios au taux prévu par la convention, mais aussi l’application d’agios à un taux majoré pour le dépassement de découvert autorisé. Et, même si le taux majoré doit vous être communiqué avant tout enregistrement d’opération en dépassement de découvert autorisé, le recours au rachat de crédit avec découvert doit être envisagé.

Outre ces frais débiteurs importants, une conséquence du passage au découvert non autorisé pèse sur les ménages : le rejet d’opérations. C’est la banque qui a, dans ce cas, le droit de ne pas accepter d’opération débitrice qui viendrait aggraver le découvert. Un prélèvement peut être interrompu ; une carte bleue peut être refusée en caisse ; un retrait peut déboucher sur la non-restitution de la carte ; un chèque peut être refusé en banque. Ces multiples rejets peuvent ensuite générer un fichage auprès de la Banque de France, et une interdiction bancaire temporaire.

Avant d’en arriver là et de se retrouver en situation de surendettement, il est toutefois possible d’anticiper ses difficultés en souscrivant un rachat de crédit à découvert.

Le rachat de crédit avec découvert : dernière chance avant le fichage Banque de France

Vous avez toujours le projet d’acheter votre propre appartement, malgré des difficultés passagères ? Vous savez que prêt immobilier et découvert bancaire ne font pas bon ménage. Il est donc conseillé d’éviter coûte que coûte de dépasser un découvert autorisé, au risque de geler tous vos projets. Beaucoup ne le savent pas, mais il est possible d’inclure un découvert à un regroupement de crédits .

Rappelez-vous ! Nous évoquions le fait que le découvert correspondait à un prêt à la consommation. Concrètement, vous pouvez donc faire racheter votre prêt immobilier et votre découvert bancaire. Cela vous permettra d’assainir vos finances en sortant de la situation de solde négatif, et vous allongerez le remboursement de votre ou de vos crédits en cours. Si vous êtes locataire, vous pouvez également intégrer des dettes de loyer à ce rachat de crédit avec découvert, afin de régulariser votre situation auprès de votre bailleur. Cette opération ne consiste pas à vous faire gagner de l’argent, puisque vous serez soumis à des intérêts plus longtemps ; mais vous pourrez mieux maîtriser votre budget. Vous pourriez en revanche bénéficier d’un taux d’intérêt plus intéressant, notamment si vous faites racheter votre crédit immobilier. Attention, les banques ne vous suivront pas si vous rééditez cette opération à chaque découvert.

Pour regrouper vos prêts et votre découvert, vous devrez comparer les offres de rachat de crédit, afin de souscrire à celle qui s’adaptera le mieux à vos possibilités financières, le but étant d’éviter durablement de recourir aux découverts même autorisés. Préparez un dossier avec un budget optimisé, afin de convaincre les établissements prêteurs d’accéder à votre demande. Votre taux d’endettement ne doit en théorie pas dépasser le seuil de 33 %. Autrement dit, dans votre « business plan », vous devrez justifier de revenus qui représentent trois fois le montant des mensualités sollicitées, auxquelles il faudra potentiellement ajouter votre loyer.

Faire une demande de rachat de crédits
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Faire une demande de rachat de crédits